En cas de tempête, ce jardin sera fermé – Cœur de Pirate

Sorti le 1er juin 2018

On se souvient de Roses de Cœur de Pirate, son excellent album paru en 2015 qui a montré une belle évolution dans la musique de l’auteure-compositrice-interprète québécoise. On avait donc hâte de savoir ce qu’elle nous réservait avec En cas de tempête, ce jardin sera fermé, nouvelle offrande solo.

Premier constat : alors que Roses contenait plusieurs chansons en anglais, cet album revient au français, sa langue de prédilection. Dommage parce que la dynamique est différente d’une langue à l’autre et parce qu’il y avait quelques bijoux dans son précédent album! L’écoute commence avec Somnambule, morceau doux avec le piano et des cordes à l’honneur. Vocalement, on retrouve quelques bonnes mélodies, particulièrement au refrain. S’ensuit l’extrait Prémonition, qui est une espèce d’hybride entre le «vieux» Cœur de Pirate dans les couplets et le nouveau au refrain, si on se fie à l’instrumentation choisie. C’est probablement la chanson la plus catchy de l’opus, bien qu’elle ne frappe pas aussi fort que ses meilleures compositions.

Plus on avance dans notre écoute et plus on peine à trouver l’originalité d’une piste à l’autre. Je veux rentrer, Combustible et Malade ont encore quelques bonnes mélodies, mais toutes les chansons finissent ultimement par se ressembler, autant dans la forme que le type de mélodies ou le choix des instruments, faisant usage du piano et d’un peu de beat.

Une chanson sort du lot, Dans la nuit, mais pour de mauvaises raisons : on fait appel au rappeur Loud pour une portion, mais c’est tellement sans saveur que ça en est gênant. Inviter le rappeur de l’heure n’est absolument pas garant de la qualité… À oublier! La dernière chanson de l’album se démarque aussi, cette fois positivement pour la force de son build-up. De honte et de passion tombe à point et sert de point final fort à un album bref et malheureusement peu enlevant.

Il manque décidément de magie pour ce quatrième album solo de Cœur de Pirate. Est-ce parce qu’elle a pris moins de temps qu’à son habitude pour composer ses nouvelles chansons (dans le but de lancer un album pour le 10e anniversaire de sa première sortie) ou son désir de ne pas garder les mêmes influences que sur Roses? Dans tous les cas, c’est bien dommage. Si Son dernier album solo avait été mon coup de cœur personnel de 2015, celui-ci ne passe tristement pas le test. Sans être particulièrement mauvais, En cas de tempête, ce jardin sera fermé n’est tout simplement pas mémorable.

L’album peut être entendu sur sa page Bandcamp.

À écouter : Somnambule, Prémonition, De honte et de passion

6,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s