Lump – Lump

Sorti le 1er juin 2018

Laura Marling et Mike Lindsay, deux musiciens britanniques aux influences bien différentes, ont fini par joindre leurs forces dans un étrange projet intitulé Lump. Marling, habituée à des sonorités plus folk, sort ici de sa zone de confort pour une musique beaucoup plus alternative, gracieuseté de son collègue. Le premier album homonyme du nouveau groupe est bref, mais assez long pour faire découvrir ce son bien particulier qu’il tente de créer.

Déjà, la lente Late to the Flight nous laisse amplement le temps d’apprivoiser cette ambiance plutôt minimaliste et sombre qui met de l’avant la voix berçante de Marling. Quelques chœurs par-ci par-là ajoutent d’ailleurs beaucoup à l’ambiance qui réussit étrangement à nous captiver pendant plus de 5 minutes.

Le côté plus électronique de Lindsay commence à transparaître davantage dans May I Be the Light. C’est aussi là que la voix de Marling semble un peu moins à l’aise dans les mélodies, du moins au début : vers les 2 minutes, on la sent brièvement revenir en contrôle. C’est vraiment à partir de cette piste que l’on entend clairement les différentes influences des deux artistes, créant l’entité qu’est Lump. Même la piste suivante, Rolling Thunder, met de l’avant le côté mystérieux des arrangements de Lindsay qui appuie la mélodie parfois tendue de Marling. On a droit à une montée remarquée aux deux tiers de la chanson.

Curse of the Contemporary marque les esprits avec une musique à la drive plus rock et à la mélodie franchement incontournable. Le refrain aussi contribue à voler la vedette et à en faire un des morceaux phares de l’album, surtout après quelques bonnes écoutes. Quelques écoutes serviront aussi à apprivoiser des chansons comme Hand Hold Hero, qui contient quelques éléments intéressants, mais pas nécessairement mis de l’avant puisqu’on sent que Mike Lindsay tire un peu plus les ficelles dans cette piste. S’ensuit Shake Your Shelter pour apporter un équilibre très bienvenu et un build-up à donner quelques frissons. Voilà qui conclurait à merveille ce premier album, mais on nous ajoute LUMP Is a Product (Credits), qui décrit ce qu’on lirait normalement dans le livret pour dire qui fait quoi. Bon, heureusement, ça ne dure pas beaucoup plus que 2 minutes!

L’écoute de cet album se fait très vite, et c’est tant mieux. On a droit à autant de chansons qui resteront rapidement en tête qu’à celles qui nécessiteront du travail pour décortiquer les différentes énergies qui ne font pas naturellement toujours ensemble. Le résultat n’en est pas moins intéressant, mais si Laura Marling est sortie de sa zone de confort à plusieurs reprises dans cet enregistrement, les auditeurs aussi seront invités à se frotter à quelque chose de surprenant. Lump mérite une bonne écoute, au moins pour que vous sachiez si c’est fait pour vous ou non!

À écouter : Late to the Flight, Curse of the Contemporary, Shake Your Shelter

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s