Kids in Love – Kygo

Sorti le 3 novembre 2017

On se souvient du premier album du jeune DJ norvégien Kygo, Cloud Nine, où il révélait son talent inné pour la musique entraînante et généralement ensoleillée. Un an plus tard, il revient déjà en studio avec Kids in Love, son second long jeu. L’opus est un peu bref – un peu plus d’une trentaine de minutes –, mais il nous donne une bonne idée de l’évolution rapide du musicien.

Ici encore, les collaborations vocales sont légion, la première étant avec John Newman pour Never Let You Go. Cette première piste laisse place à un build-up intéressant et à un refrain cliché, mais réussi. L’écoute de Sunrise, juste après, nous rappelle vaguement Happy Birthday du précédent album, signe que l’originalité n’est pas toujours facile à trouver. La première chanson vraiment accrocheuse de l’album est probablement Stranger Things avec OneRepublic, offrant à la fois une musique et une mélodie mémorables.

With You offre quelques bonnes idées, mais peine à se démarquer entre Stranger Things (juste avant) et la chanson-titre Kids in Love (juste après). Cette dernière mise sur des arrangements puissants et une ligne vocale sentie de The Night Game et est, avec raison, la piste-phare de l’album. Après une chanson aussi réussie, difficile de se démarquer de nouveau, même avec la très réussie Permanent (avec JHart) et la sentie I See You (avec la voix particulière de Billy Raffoul).

La neuvième et dernière piste, Remind Me to Forget, est le troisième extrait de l’album. Mais contrairement aux deux autres (Kids in Love et Stranger Things), elle n’est pas tout à fait un incontournable de l’album. C’est peut-être la collaboration avec le réputé Miguel qui lui a valu cette promotion… Pourtant, d’autres titres auraient mieux conclu ce deuxième album de Kygo que celle-ci, malgré ses qualités.

Seulement un an entre les deux albums, ce n’était pas assez pour donner la chance au DJ de vraiment évoluer de façon significative dans son art. Sa réputation grandissante lui a permis de décrocher quelques collaborations intéressantes, mais on aurait préféré patienter quelques mois de plus si ça aurait été pour gagner deux ou trois bonnes chansons de plus. Quoique, dans l’ensemble, ce n’est pas un mauvais album, parce que tout s’écoute très bien, mais dans un monde aussi compétitif que celui-ci, il faut viser les hits incontournables et pas juste les chansons qui s’écoutent bien!

À écouter : Stranger Things, Kids in Love, Permanent

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s