Distant Worlds IV: More Music from Final Fantasy – Distant Worlds

Sorti le 30 juin 2017

Après trois albums complet dédiés au même thème – la musique de Final Fantasy – dur de se réinventer, d’autant plus que le précédent opus avait légèrement manqué de jus. Ainsi, les doigts sont croisés pour Distant Worlds IV: More Music from Final Fantasy, paru deux ans après la précédente sortie, offrant 15 nouvelles pistes tirées du meilleur répertoire de cette série mythique.

Comme mentionné dans la critique d’un précédent album, les grands incontournables ont presque tous été déjà largement exploités par l’orchestre de Distant Worlds et Arnie Roth. On y parvient cette fois en incorporant un peu plus de morceaux récents, notamment des FFXIV et FXV.

Tout de même, l’album débute avec un morceau relativement marquant, celui de Jenova Complete, pièce épique (mais moins que One Winged Angel qui vole normalement toute l’attention) tirée de FFVII. L’ajout de la chorale est particulièrement à donner des frissons! Sensiblement dans la même veine, s’ensuit Battle with the Four Fiends (FFIV), qui contient même quelques belles surprises dans la seconde moitié du morceau.

Parlant de surprises, la prochaine à arriver est probablement Apocalypsis Noctis (FFXV), un morceau puissant et où le chœur s’est bien gâté! Dans ce cas-ci, on a la preuve que même sans connexion émotive avec le jeu, on peut reconnaître une sacrée bonne composition. S’ensuit le classique Festival of the Hunt (FFIX) avant de revenir avec une autre pièce récente, Dragonsong (FFXIV), rappelant immanquablement une mélodie tirée de Chrono Trigger avant de se dévoiler comme une chanson bien sentie, particulièrement dans la seconde moitié.

Mention à la belle montée dans Zephyr Memories – Legend of the Eternal Wind – (FFIII) et à la portion plus intense de Cosmo Canyon (FFVII), qui avait bien besoin d’être pimpée pour l’occasion. Puis mention à Torn from the Heavens (FFXIV), dernier morceau épique de cet album. On apprécie quand même le clin d’œil avec le morceau Final Fantasy, récurrent pour signifier la fin du jeu et, ici, de l’album.

C’est très particulier : alors que les premiers enregistrements de Distant Worlds éveillait immanquablement de la nostalgie avec les meilleures compositions de Final Fantasy avec lesquelles plusieurs amateurs se sont fait l’oreille, celui-ci réussit pas mal plus à chatouiller nos cordes sensibles avec des compos moins connues ou en tout cas moins surexploitées. Distant Worlds IV est là pour nous faire découvrir de bien belles choses, une fois de plus.

Écoutez cet album sur Bandcamp.

À écouter : Jenova Complete, Apocalypsis Noctis, Torn from the Heavens

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s