Opale – Claudelle

Sorti le 25 mai 2018

L’auteure-compositrice-interprète Claudelle compte déjà quelques sorties à son actif, explorant les différentes facettes du folk depuis 2013, et passant de l’anglais au français au fil du temps. Sa dernière offrande, le bref album Opale, met particulièrement de l’avant son talent d’arrangeuse et son penchant pour le folk rock.

On reconnaît aussi la chanteuse à son timbre de voix et à ses paroles qui nous laissent croire qu’elle s’apprête à nous dire quelque chose d’important. Après Alizé, qui démarre sur un ton mystérieux l’opus, Claudelle passe aux choses sérieuses avec Se peindre le visage. Un build-up réussi mène à un refrain encore plus convaincant et bien dosé : bon choix de Claudelle d’en avoir fait un extrait! Plus lourd, L’écho de mon silence vise aussi dans le mille au niveau des arrangements, même si la mélodie n’est pas aussi mémorable.

L’artiste assume son côté folk rock dans Nuit et jour et dans Décembre, mais il semble lui manquer la magie qui a fait le succès des précédentes chansons. Les mélodies et l’instrumentation n’arrivent pas aussi bien à se démarquer de tout ce qui se fait de nos jours dans le même registre, malheureusement! Au moins Pleine lune, a quelques petites surprises en réserve, avec une rock mieux assumé qu’auparavant. Cette piste nous amène à la septième et dernière de l’album, Spleen, qui clôt l’album avec douceur et discrétion. On comprend l’idée après des morceaux plus chargés, mais on n’aurait pas détesté qu’elle termine le tout avec plus de force… Surtout qu’avec même pas 22 minutes de musique, on reste déjà un peu sur notre faim!

L’album Opale confirme que Claudelle ne manque pas de bonnes idées et qu’elle réussit généralement très bien à les mettre en musique. Jusqu’à présent, elle ne s’est jamais vraiment mouillée dans un long album, ce qui serait un véritable test pour savoir ce qu’elle a dans le ventre sur davantage de chansons. Souhaitons-nous qu’elle ait l’audace de viser plus près de 40 minutes la prochaine fois! En attendant une prochaine offrande, on se rassasie avec l’excellente Se peindre le visage.

L’album peut être écouté sur sa page Bandcamp.

À écouter : Se peindre le visage, L’écho de mon silence, Pleine lune

7,4/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s