Up in Flames – Ruelle

Sorti le 20 janvier 2015

Il y a des hasards qui ne s’inventent pas. Une publicité de Hyundai mettait de l’avant une musique électro-pop pour le moins intrigante. Shazam a révélé qu’il s’agissait de Until We Go Down de la chanteuse américaine Maggie Eckford, plus connue sous son nom de scène Ruelle. Ça ne m’a pas convaincu de m’acheter une nouvelle voiture, mais ça m’a fait découvrir l’artiste et tout particulièrement son premier EP sous le nom de Ruelle, Up in Flames.

L’artiste mise donc sur une approche électro-pop et sur des sonorités qui se veulent parfois cinématographiques. Cela rend l’exercice de ce EP presque épique par moments. Le début du EP, la chanson-titre Up in Flames, prend le temps de mettre la table : le build-up est intéressant et l’orchestration connaît de beaux passages, particulièrement dans les refrains, mais ce qui manque pour être véritablement incontournable est une mélodie plus forte. On se reprendra toutefois bien vite avec Fear on Fire, plus lente mais surtout plus forte vocalement. On apprécie la subtilité de Eckford, qui marie bien ses mélodies teintées de mélancolie à une instrumentation chargée et intense. À donner des frissons!

Ruelle poursuit ses explorations électro-pop avec Big Guns, puis avec Oh My My, sans arriver à atteindre la même intensité qu’avec Fear on Fire, bien qu’on entend l’intention radiophonique. Il faut attendre War of Hearts pour retrouver le niveau recherché, mais on n’est pas déçus : le build-up est d’une rare efficacité et le refrain reste aussitôt en tête. Et il y a un côté très percussif à la chanson qui n’est pas sans rappeler Woodkid. Cela nous mène à la dernière du EP, Until We Go Down. Plus audacieuse au niveau des arrangements, avec une portion instrumentale particulièrement forte qu’on imagine pratiquement composée par Hans Zimmer (c’est du moins dans la même veine), elle ne plaira peut-être pas à ceux qui sont venus pour apprécier la voix de Ruelle, mais en surprendra agréablement plus d’un.

Pour un mini-album, 22 minutes en 6 pistes est très généreux, mais il nous ouvre l’appétit plus qu’il nous rassasie. Heureusement, Ruelle est une artiste assez prolifique qui a produit beaucoup depuis ce premier EP sous ce nom. En tout cas, chapeau pour ce EP, marquant un changement de direction assumé et réussi pour la musicienne.

À écouter : Fear on Fire, War of Hearts

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s