Station – Russian Circles

Sorti le 6 mai 2008

Deux ans auparavant, le groupe Russian Circles lançait son premier long jeu, Enter, et intriguait déjà avec une musique instrumentale touchant au post-rock et post-métal. La situation n’a pas beaucoup changé entretemps et Station nous est livré avec cette énergie trop douce pour vraiment s’adresser aux amateurs de métal, mais trop agressive pour simplement être une musique de fond.

Les pistes sont une fois de plus assez longues, misant sur un long build-up d’un morceau à l’autre avec des résultats parfois mitigés. Le début de Campaign est très lent, mais on sent qu’après une intro de 3min30, ça va exploser… Or, on se dégonfle et on nous livre plutôt une mélodie douce à la guitare qui aurait très bien pu figurer sur un album indie rock. Pas que c’est désagréable, au contraire! On aurait simplement amener la pièce d’une autre façon pour mieux refléter cette direction.

Par contre, Harper Lewis nous assure vite que non, Russian Circles ne s’est pas soudainement trop adouci : la douceur laisse ici place à une lourdeur métal assumée, qui se poursuit dans une moindre mesure avec la pièce-titre, Station. En fait, elle parvient à trouver le fragile entre les deux énergies et à maintenir le tout sans grandes longueurs pendant plus de 8 minutes : chapeau!

Déjà à la moitié de l’album, on a l’impression que le même pattern se répète à peu près, alors que Verses assume un retour à la douceur (mais sans le faux build-up de Campaign!) et que Youngblood remet un peu de distorsion au menu. Finalement, Xavii a le dernier mot avec une piste lente et encore très douce. C’est aussi la plus courte de l’album, elle qui aurait pu, au contraire, terminer avec mordant.

Alors que nos souvenirs du premier album de la formation de américaine étaient des montagnes russes d’intensités, Station, lui, est plutôt mollo pour un enregistrement métal et s’amuse pas mal moins avec nos émotions que ce à quoi on pouvait s’attendre. Ce n’est pas désagréable, au contraire, mais l’album conviendra mieux pour ceux qui désirent une musique d’ambiance que pour ceux qui veulent quelque chose qui rentre au poste.

Vous pouvez écouter cet album sur Bandcamp.

À écouter : Station, Verses

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s