Kulkija – Korpiklaani

Sorti le 7 septembre 2018

Le groupe de folk metal Korpiklaani en est à son 10e album en 25 ans d’existence et disons que la formule est fixée depuis un moment déjà! On s’attend donc avec Kulkija une musique énergique et festive avec un certain dosage de folklore, même si cette partie s’est faite plus discrète au fil des ans.

L’intro de Neito offre une petite dose de mystère avant que le métal entre en jeu. On en aurait certainement pris un peu plus avant de changer drastiquement de registre, mais on reconnaît assez vite Korpiklaani et surtout la voix rauque de Jonne Järvelä que les fans aiment tant. L’écoute se poursuit avec Korpikuusen kyynel, où le groupe s’amuse dans différents registres. Si on n’avait pas ajouté un bref et inutile solo de batterie qui casse le rythme au milieu, la piste aurait eu le potentiel d’être une des plus solides de l’opus.

Le violon se fait davantage entendre dès Aallon alla et encore plus dans Harmaja, pour un build-up plus «classique» d’un morceau de folk. Pas surprenant à l’oreille, mais toujours agréable de retourner aux sources, particulièrement avec Harmaja, d’une grande force mélodique. Elles sont suivies de Kotikonnut, autre bijou mélodique des Finlandais, où l’accordéon, le violon et la basse ont leur chance de briller.

Admettons-le : après ces deux chansons en particulier, difficile pour le groupe de maintenir le même niveau. Les suivantes ne frappent peut-être pas aussi fort, mais certaines se défendent tout de même plutôt bien. Pensons à Kallon malja (malgré sa longueur de près de 10 minutes!), Sillanrakentaja (particulièrement quand la chorale d’enfants se fait entendre vers la fin), Henkselipoika et surtout Juomamaa (pour ses riffs à point). L’album se termine en douceur avec Tuttu on tie. Après un long album comme celui-ci (on parle quand même de 71 minutes), ça ne fait pas de mal, avouons-le.

Amateurs de la musique de Korpiklaani, vous ne vous tromperez pas trop avec ce 10e album : la recette demeure essentiellement inchangée et on a droit à quelques compositions solides qui risquent de particulièrement lever en spectacle, l’endroit où le groupe est généralement à son meilleur.

À écouter : Harmaja, Kotikonnut, Juomamaa

7,6/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s