Holy Smoke – Kandle

Sorti le 28 septembre 2018

On se souvient avoir écouté en mai un EP de la chanteuse Kandle, Damned If I Do, qui nous avait marqué avec quelques très bonnes chansons, tantôt pour leurs mélodies, tantôt pour leurs arrangements efficaces. Ce qu’on ignorait à ce moment, c’est que le mini-album de 5 pistes allait faire partie intégrante du long jeu Holy Smoke qui est paru un peu plus de 4 mois plus tard. Ainsi, sur 11 pistes, on en connaît déjà 5!

Sur le coup, on a ressenti une certaine déception : n’aurait-il pas été plus honnête de lancer deux EP distincts plutôt que de lancer un album déjà à moitié lancé quelques mois avant? Toutefois, on remarque que l’ordre des chansons a été modifié et que les «vieilles pistes» se retrouvent surtout au début. Cela allait-il être assez pour nous faire redécouvrir ces chansons qui se fondent avec les nouvelles?

Déjà, ouvrir l’album avec Child of Fate, morceau chargé de mystère et d’une certaine dose d’intensité, n’est pas du tout un mauvais choix, d’autant plus qu’il amène naturellement à Bender, dans un esprit similaire. Bender n’était pas notre favorite du EP, mais il faut admettre que dans ce contexte, elle se défend assez bien.

Nobody Wants You Now surprend avec un changement de ton, quittant le rock lourd et y allant d’une mélodie très accrocheuse, notamment au refrain. La prochaine surprise survient quelques pistes plus loin, avec In Your Shadow, après avoir traversé le restant des vieilles tounes (incluant le duo When My Body Breaks avec Peter Dreimanis (July Talk) et Last Breath, qu’on avait grandement apprécié du EP). Before I’m Cold est un autre bon coup, menant à la finale Little Girl, qui résume somme toute assez bien l’opus de par son intensité et sa lourdeur représentative.

Chapeau à Kandle, qui a réussi à nous faire oublier qu’on connaissait la moitié de son album avant même de l’écouter. On comprend qu’elle avait gardé ses meilleures cartes pour le long jeu, et ça lui a souri. Malgré ce bon coup, on ne suggère quand même pas à l’artiste de répéter cette formule trop souvent, au risque de brûler ses bonnes chansons avant leur sortie réelle.

L’album peut être entendu sur Bandcamp.

À écouter : Nobody Wants You Now, In Your Shadows, Before I’m Cold

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s