13 tounes trash – Mononc’ Serge

Sorti le 1er mai 2000

De retour en 2000, la carrière de Mononc’ Serge était en baisse de régime après avoir été très actif en 1998 et 1999. Puis vint son quatrième album solo, 13 tounes trash, qui n’ont pas connu un succès instantané, mais dont certains chansons ont traversé le temps – pensons seulement à Marijuana – préparant le terrain pour l’opus suivant, Mon voyage au Canada, qui sera presque une consécration pour Serge Robert l’année suivante.

Connaissant le chanteur irrévérencieux, le titre de son album est tout sauf une hyperbole : ses sujets sont trash pour vrai et si quelques-uns utilisent un vocabulaire plus «poli», d’autres ne font pas dans la nuance et n’auraient jamais passé si elle sortaient aujourd’hui.

Le style grivois de Mononc’ Serge s’entend dès Capitaine, première piste de l’album. Si au début la chanson semble «simplement» être une histoire d’alcoolisme, on ajoute le plaisir de la chair à la liste des défauts du personnage de la chanson. Le tout, sur un air folk encore loin de l’ère hard rock du musicien. D’autres petites références sexuelles sont encore parsemées dans Le gala de l’ADISQ, ballade piano-voix crachant très ouvertement sur ce rendez-vous mondain annuel. Il se moque même de Luc Plamondon dans Le caniche. Fait intéressant, il nomme des critiques musicaux québécois, qui sont encore d’actualité, 18 ans plus tard. Comme quoi le paysage n’a pas trop changé avec le temps.

Marijuana, une des chansons les plus agressives de l’opus, est restée dans les annales particulièrement dans le milieu underground québécois. Maintenant que cette drogue est légale, on peut se demander si elle restera une chanson incontournable en spectacle, mais gageons que oui, tellement elle est efficace et rassembleuse. Par contre, une chanson qu’on a oublié, c’est la lourde Simone. Pour résumer le propos, Serge aime le corps de Simone même s’il la trouve conne (chose qu’il répète amplement!), mais a butiné du côté de son amie Yvonne. On comprend d’où vient l’inspiration de sa future chanson Fourrer (de Mon voyage au Canada) et peut-être aussi Pas pire (de l’album Musique barbare).

Mononc’ Serge n’épargne personne, parlant de Laval (Laval), de prostitution (Douceur de la nuit) sur un air disco ou encore de Mario Dumont à l’époque où il tentait de percer avec l’ADQ (Mario), nous montrant que les choses n’ont pas beaucoup changé avec la CAQ qui a pris la place et qui accepte peut-être un peu trop des gens de tous horizons. Avec du recul, une des chansons les plus évocatrices de l’opus est probablement La Führer, comparant Guy Cloutier à Hitler. C’était 5 ans avant qu’il soit déchu pour agressions sexuelles. Visionnaire, Mononc’? Il se gâte aussi dans Monica, faisant référence à l’histoire qui a miné la présidence de Bill Clinton et glissant même un bref passage sur ce qui excite Gilbert Rozon. Faut dire qu’il avait été accusé d’agression sexuelle quelques années plus tôt, même si ce n’est que bien plus tard qu’il tombera avec le mouvement #MoiAussi.

L’album s’appelle 13 tounes trash. Ce n’est pas tout à fait vrai : on y retrouve plutôt 14 tounes trash, la dernière étant L’entartement de Stéphane Dion, autre fait d’actualité de l’époque. Composée sur une version folk rock de The Number of the Beast d’Iron Maiden, Serge revient sur cet épisode avec l’humour qu’on lui connaît.

Rappelons qu’on écoute cet album plus de 18 ans plus tard, et que plusieurs de ces chansons, même celles touchant à l’actualité de l’époque, ont très bien vieilli. D’autres auraient presque pu être enregistrées plus récemment, si on oublie la vulgarité parfois extrême. C’est à la fois fort divertissement et un peu inquiétant de penser qu’on en est encore là.

À écouter : Le gala de l’ADISQ, Marijuana, Douceur de la nuit

7,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s