From the Series of Songs “Altogether Unaccompanied”, Vol. III & IV – Helena Deland

Sorti le 19 octobre 2018

La série Altogether Unaccompanied (ou From the Series of Songs “Altogether Unaccompanied”, de son nom officiel) d’Helena Deland se poursuit! Après avoir lancé conjointement les volumes I et II en mars 2018, elle répète l’expérience en octobre pour les III et IV. Comme dans le cas précédent, les chansons de la collection n’ont pas de lien entre elles et devraient être considérées individuellement, insiste l’artiste.

Deland aime toujours explorer de nouvelles avenues, et ça s’entend dès Two Queries, un morceau minimaliste qui laisse toute la place à la voix, ou plutôt aux voix, de la chanteuse. Plutôt fantomatique ici, mais aussi plutôt réussi. Notre regret est que la chanson ne dure pas assez pour que l’idée se développe pleinement. Dans un état d’esprit similaire, A Stone Is a Stone y va aussi d’une instrumentalement relativement légère pour qu’on apprécie la beauté vocale de la chanteuse, mais se permet de quelques montées donnant à cette piste ce qui manquait à la première. La portion «Vol. III» se conclut avec Lean on You, y allant d’un morceau de pop lente et finalement assez sombre, notamment dans le jeu de guitare.

Mais on réalise bien vite que la guitare avait pourtant essentiellement le même son tout le long : la différence est que ça passe mieux dans un morceau folk que dans la pop, où on est habitués à quelque chose de plus énergique et sucré. Rappelons encore que cette série ne devrait pas être considérée sur le même pied qu’un EP, mais il faut avouer que la progression musicale entre les trois pistes est parfaitement pertinente et on peut difficilement s’imaginer qu’il s’agit d’une coïncidence, d’autant plus que la suite va ailleurs.

Nous voilà dans le volume IV pour les deux dernières chansons. Fait extrêmement étonnant, les pistes ont déjà été dévoilées sur les différentes plateformes bien avant la date de sortie officielle. Et elles proposent une pop mystérieuse dont Helena Deland a le secret. C’est particulièrement le cas dans Claudion, qui évolue vite en une accrocheuse proposition où les rôles s’inversent pour la chanteuse : sa voix se fait plus discrète pour laisser l’espace à l’instrumentation assumée et entraînante. Rise, la finale de cette portion, revient finalement à la lenteur du volume III, mais pas sans nous livrer un beau build-up dans la dernière minute et demie.

Dans le processus, Deland explore beaucoup, mais garde constante une chose : sa collaboration indéfectible avec Jesse Mac Cormack, toujours à la coréalisation. Il y a peut-être un peu plus de lui dans les morceaux dotés de guitares lentes, mais le résultat demeure somme toute intéressant, quoiqu’on a droit à moins de surprises qu’avec les précédentes chansons lancées dans le cadre du projet. Est-ce signe que l’artiste commence à préciser le son et l’approche qu’elle compte préconiser de façon plus assumée? Ça se précisera, on l’espère, lors de sa prochaine parution.

Ces chansons peuvent être entendues sur la page Bandcamp de l’artiste.

À écouter : A Stone Is a Stone, Claudion

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s