More or Less – Dan Mangan

Sorti le 2 novembre 2018

L’auteur-compositeur canadien Dan Mangan s’est forgé une solide réputation au fil des années, créant quelques albums bien accueillis par la critique et remportant au fil de sa carrière deux Juno. Avec la sortie de son cinquième album, More or Less, on a pensé qu’il était peut-être temps de prêter une bonne oreille à sa musique aux tendances folk et indie rock! Mieux vaut tard que jamais, dit-on!

On apprécie dès le début de l’album un côté minimaliste, presque feutré de Lynchpin. La voix de Mangan y est aussi intime à souhait, particularité qu’on appréciera tout au long de l’album. Plus nerveuse, Peaks & Valleys vient encore plus nous chercher, un peu grâce aux percussions très présentes mais en toujours en arrière-plan et beaucoup grâce à la force de la mélodie du chanteur. S’ensuit Just Fear qui a quelque chose de familier : on s’imagine parfaitement un autre chanteur canadien, AHI, chanter cette même mélodie, avec toutefois beaucoup plus d’intensité. Mais Dan Mangan garde bien le cap et semble bien décidé de nous livrer un album tout en finesse et en discrétion.

C’est encore plus vrai dans le cas de Lay Low, où l’instrumentation est vraiment gagnée au minimum, n’offrant pendant la majorité de la piste que de légers coussins harmoniques où peut se poser la voix presque chuchotée de Mangan. Et pourtant, ça marche presque autant qu’un morceau riche en instrumentation, signe du talent brut de mélodiste du musicien. Cela tranche particulièrement avec Cold in the Summer et particulièrement Troubled Mind, morceaux folk rock plus chargés. Dans le cas de Troubled Mind, c’est presque explosif par rapport au reste de l’opus tellement le clash est grand. Et pourtant, on ne la sent pas comme une intruse sur cet opus. Fool for Waiting revient ensuite à la douceur d’une ballade.

C’est ensuite que vient «l’intrus» : Can’t Not est beaucoup plus complexe au niveau des arrangements et des effets, ce qui tranche beaucoup avec la majorité de l’opus, discrète et plutôt feutrée. On tend d’ailleurs à revenir à cette douceur à la toute fin de l’album pour Which It Is.

Ne connaissant pas tout le répertoire de Mangan, il nous est difficile de comparer avec ses précédentes sorties, mais More or Less se défend très bien dans un univers folk où chaque note a son importance dans la création de l’ambiance. C’est selon nous ce qui fait la force de cet album en particulier et qui plaira à plusieurs mélomanes à la recherche d’une mélodie forte plus que d’arrangements éclatants et d’une production soignée. On aime évidemment ces facettes aussi, mais parfois c’est bien de se rappeler ce qui est à la base de la musique. Pour ça, merci M. Mangan.

À écouter : Peaks & Valleys, Cold in the Summer, Troubled Mind

8,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s