Love, me – Lennon Stella

Sorti le 16 novembre 2018

Lennon Stella est la fille aînée du couple formant le groupe ontarien The Stellas. Elle a elle-même joué en duo avec sa jeune sœur dans le cadre du duo country pop Lennon & Maisy, mais s’est récemment lancée en solo, assumant une direction plus pop avec des sonorités plus électroniques. Elle a lancé un premier EP à 19 ans, Love, me.

Même loin du country, Lennon Stella est très à l’aise comme chanteuse, et nous le prouve dès Bad. C’est très radiophonique comme chanson, mais ça montre surtout qu’elle a le sens de la mélodie et qu’elle sait bien s’entourer pour créer un enrobage convaincant et entraînant. Son refrain est particulièrement réussi.

La suivante, Breakaway, est décrite par la chanteuse comme une chanson très émotive pour elle à cause de son propos, lié à des problèmes de couple de ses parents. C’est peut-être vrai, mais il lui manque un petit ingrédient pour rendre la chanson complètement réussie : un refrain fort. Or c’est un des éléments les plus faibles de la chanson, pourtant pleine de potentiel! Feelings compense pour cette faiblesse, mais n’a pas la même efficacité de Bad. Bref, un morceau qui s’écoute bien, mais sans plus. On peut dire sensiblement la même chose de La Di Da, dont le titre dévoile les onomatopées utilisées dans le refrain. La chanson est plus rythmée, mais ce choix artistique nous laisse perplexe.

Comme il s’agit d’un EP, on arrive déjà à la fin avec Fortress. Après un début minimaliste où on peut apprécier le côté sensuel de la voix de la chanteuse, on arrive aux choses sérieuses avec des arrangements chargés appuyant une mélodie forte et surtout un refrain qui vaut le détour. Lennon Stella a au moins compris que c’était important de commencer et de finir avec de bonnes chansons, mais aurait dû s’inspirer davantage de ses bonnes compositions pour les trois du milieu. On sait que Breakaway est apparu en extrait, mais celle-ci n’a pourtant clairement pas la même force que Fortress ou Bad!

La chanteuse  ne sort pas de nulle part : elle vient d’une famille de musiciens et est entourée d’une bonne équipe pour son départ en solo. Même si elle offre deux excellentes chansons pop dans ce mini-album, on aurait pu en espérer un peu plus de sa part, surtout si elle espère se tailler une place dans cet univers déjà bien assez saturé. Ce n’est pas un faux-départ, mais on lui souhaite de frapper plus fort à la sortie d’une éventuel premier album studio.

À écouter : Bad, Fortress

7,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s