Powerslave – Iron Maiden

iron maiden powerslaveSorti le 3 septembre 1984

Après le succès du précédent album Piece of Mind, le rythme a énormément accéléré pour le groupe métal Iron Maiden. Un peu plus d’un an plus tard, le groupe lançait son cinquième opus, l’incontournable Powerslave. Bien qu’il s’agit d’un album de seulement 8 pistes, plusieurs chansons sont restées dans le cœur des amateurs.

L’album commence d’ailleurs avec deux de ces classiques instantanés : la puissante Aces High, puis l’énergique 2 Minutes to Midnight. Est-ce bien utile de décrire ces chansons qui nous donnent immanquablement envie de (tenter de) fredonner les refrains haut perchés ou d’imiter les riffs qui les composent. Dans mon cas, j’ai aussi tendance à tenter d’imiter le jeu de batterie de Nicko McBrain. Ces deux chansons à elles seules ont probablement suffi pour convaincre bien des gens de se procurer l’album à l’époque, et on comprend pourquoi.

Le milieu de l’album, en revanche, n’a pas nécessairement autant passé à l’histoire, mais demeure essentiellement du bon métal inspiré comme Iron Maiden nous a donné l’habitude. Retenons la pièce instrumentale Losfer Words (Big ‘Orra) et la mélodique Flash of the Blade (pas surprenant, puisque c’est une composition du chanteur Bruce Dickinson). Mais c’est à la fin de l’album que les autres morceaux plus connus font leur arrivée. La chanson-titre Powerslave, autre composition de Dickinson, frappe l’imaginaire en plus de contenir de sacrés beaux moments musicaux, notamment au niveau des solos. Quant à la finale, Rime of the Ancient Mariner, le bassiste Steve Harris s’est surpassé avec un morceau de plus de 13 minutes, longtemps la plus longue chanson du groupe. Les fréquents changements d’énergie sont aussi un prélude très à l’avance de la direction plus progressive que prendra le groupe… dans les années 2000. Cela n’a pas empêché cette chanson d’être une préférée en spectacle de plusieurs fans, et même de plusieurs membres du groupe. Même si ce n’est pas une des préférées de l’auteur de ces lignes, on comprend très bien pourquoi la piste a connu un tel succès!

L’album Powerslave est le premier d’Iron Maiden à avoir conservé le même line-up du précédent enregistrement. Les musiciens se connaissent bien, maîtrisent tous leur instrument et livrent sérieusement la marchandise. Il n’y a franchement rien à dire de plus que Powerslave mérite absolument tous les mérites qu’il a reçus, mettant la barre très haute pour le reste de la discographie du groupe, mais aussi pour le heavy metal en général.

À écouter : Ace High, 2 Minutes to Midnight, Powerslave

8,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s