L’attente – Jean-Marc Hébert

jean marc hebert l attenteSorti le 18 juin 2018

Guitariste et compositeur touchant notamment au classique et aux musiques du monde, Jean-Marc Hébert est un nom qui mériterait franchement d’être plus connu. En 2018, il a recruté trois des musiciens de jazz les plus occupés au Québec et sont entrés ensemble en studio pour enregistrer L’attente, opus jazz aussi accessible qu’envoûtant.

La pièce-titre L’attente met bien de l’avant les forces vives du quatuor, incluant la pianiste Marianne Trudel, le contrebassiste Rémi-Jean Leblanc et le batteur Pierre Tanguay. Plutôt feutrée, cette première pièce nous rappelle que les musiciens maîtrisent leurs nuances. On a aussi droit à quelques solos bien sentis, convaincants sans être trop vertigineux. Et malgré sa longueur de 11 minutes, la pièce passe relativement rapidement, sans vraie longueur, un très bon signe!

L’écoute se poursuit avec Un instant de liesse, morceau plus nerveux et intense. Mis à part que le piano ressort un petit peu plus que les autres instruments accompagnateurs dans le mix, ça s’écoute tout aussi bien même si, avouons-le, le côté doux colle très bien à la musique de Jean-Marc Hébert. Il nous le confirme encore avec la suivante, la mystérieuse Ombres errantes et, dans une moindre mesure, La contée mélancolique.

Une des compositions les plus remarquables de l’opus est Le cercle où on croirait entendre à quelques occasions l’approche du Esbjörn Svensson Trio, avec la guitare en bonus. Alors que l’album est sorti presque 10 ans jour pour jour après le décès tragique du pianiste suédois, on ne peut qu’éprouver une pointe de nostalgie pour l’occasion! La suivante, l’énergique Décembre, contient pour sa part de très belles mélodies et des variations très intéressantes malgré quelques moments plus inégaux. L’album se termine sur un solo ambiant de guitare, lors de la brève Élégie.

Vraiment, l’album L’attente contient beaucoup plus de bons coups que de passages faibles. Même si Hébert n’a peut-être pas eu le temps de tisser la même complicité avec ses musiciens qu’un quatuor qui joue ensemble sans arrêt depuis des années, on sent une belle cohésion entre les différents artistes créant une musique inspirée qui saura en inspirer certains, particulièrement les amateurs de musique instrumentale. Une bonne écoute s’impose!

À écouter : L’attente, Ombres errantes, Le cercle

7,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s