Air Miles – Miles Barnes

miles barnes air milesSorti le 27 avril 2017

Artiste montréalais actif depuis 2014, le rappeur Miles Barnes fait partie de cette mouvance qui tente d’apporter une attention particulière aux détails, autant dans les textes que les rythmes et la musique, et surtout en spectacle. Il est plus difficile de juger la portion spectacle seulement en écoutant un album, alors on se concentrera surtout sur les premiers éléments en écoutant le EP Air Miles, paru en 2017.

La musique de Barnes est intéressante dans la mesure où on entend d’un côté une facette parfois laid back, de l’autre un personnage plutôt prétentieux. Air tombe essentiellement dans la première catégorie, même si ses textes donnent des indices évocateurs de l’attitude du rappeur. Ça va encore plus loin avec Craie blanche, particulièrement au refrain. On aime ou on déteste, mai il sera difficile de simplement rester indifférent à cette approche.

Après le semi-sexy interlude Ensemble, le EP se poursuit (et se termine) avec les morceaux les plus réussis du bref opus : on a droit à Resistor, un morceau chargé et réussi, et à J’ai compris, plus lent qui permet d’apprécier un côté plus «confident» de Miles Barnes dans son approche. En tout cas on préfère de loin cette facette que le rappeur presque arrogant qu’on croit entendre au début. La plupart des versions du EP contiennent aussi la piste bonus 1996, contenant quelques références populaires québécoises, mais aussi un statement à la fin. Le tout, en moins de deux minutes. On ne peut pas accuser Barnes de ne pas se mouiller, en tout cas!

Musicalement, chaque piste est produite par un artiste différent, mais une certaine cohésion demeure quand même au fil de l’écoute. Le plus laborieux est d’apprivoiser le personnage de Miles Barnes, pas nécessairement sympathique au premier abord, surtout si on éprouve des réserves envers son registre. Reste qu’il a un message, ce qui n’est pas le cas de tous les rappeurs de nos jours. Le tout est de préciser l’attitude qu’il souhaite vraiment projeter à son public. Bon, reste à voir si en live sa musique gagne une coche supplémentaire, mais ce sera pour un autre texte!

Ce mini-album est notamment disponible sur Bandcamp.

À écouter : Resistor, J’ai compris

7,2/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s