Know. – Jason Mraz

jason mraz knowSorti le 10 août 2018

D’emblée, j’aime beaucoup Jason Mraz. La musique, la personne, le message qu’il porte; il a quelque chose qui m’attire. Cela dit, ça faisait un sacré bail qu’il n’avait pas sorti un album AUSSI accrocheur. Pour être bien honnête, je ne me rappelais que vaguement de son disque Love Is a Four Lever Word, datant de 2012, lequel contenait son dernier vrai hit I Won’t Give Up. Après que Yes! (2014) soit passé complètement inaperçu, le voilà de retour avec Know., un album prometteur que je vous présente plus en détail.

Petite guitare acoustique toute simple, ligne vocale épurée sans fla fla : c’est comme ça que se présente Mraz dans Let’s See What the Night Can Do. Je vous avertis; on ne réinvente pas la roue ici. Mais c’est tellement accrocheur et joli, comment ne pas aimer? Franchement, il commence fort, notre sympathique musicien. Et ça continue de plus belle avec Have It All, dans laquelle il préconise un style ensoleillé, un hymne à la vie d’où émane toute la positivité du monde. Je dois souligner à quel point j’apprécie les textes simples, mais si bien formulés et mis en musique par Jason Mraz. Dans ce cas précis : la simplicité fait loi et c’est parfait ainsi. Juste après, Meghan Trainor vient joindre sa voix à celle de Mraz le temps de More than Friends et, même si c’est un peu cucu, mon côté quétaine, lui, en est plus que satisfait. Unlonely vient compléter cette première section avec brio dans une atmosphère chaleureuse.

J’ai dit que c’était quétaine déjà, right? Je réitère, puisque vraiment Better with You vient confirmer encore une fois cette tendance à l’eau de rose que prend Jason Mraz. La question se pose cependant : est-ce que c’est grave? La réponse : ben non. On aime ça nous, le ukulélé et les petits rythmes légers dans un monde négatif à la semaine longue. Ça change le mal de place. Et là, comme s’il nous entendait réfléchir, Mraz entame No Plans, la queen de l’opus. Sans blague, une très jolie ballade avec une mélodie solide qui donne franchement envie de chanter (j’avoue n’avoir su résister à cette envie). La guitare reste très présente encore une fois et c’est pas mal ça qui donne la vibe globale très estivale à l’album (qui, rappelons-le, est paru en août dernier). Sleeping to Dream, juste après, est aussi excellente.

Après un Making It Up moyennement intéressant (désolé), on tombe sur l’avant-dernière piste (oui, déjà), la comique Might as Well Dance qui confirme la petite tendance country que l’on croit entendre depuis le début du long jeu. Vous ne rêvez pas, il y a définitivement des petites inspirations par-ci par-là de country, principalement dues aux rythmiques préconisées par Mraz dans ses différentes pièces. On finit ça avec Love Is Still the Answer, une autre qu’on a envie de chantonner sans cesse. J’aime particulièrement le petit climax qu’amène le refrain. La ligne mélodique ascendante fait frissonner de bonheur alors que les back vocals ajoutent une belle finition au «post-refrain».

Je ne m’attendais certainement pas à aimer autant ce disque. Surtout que c’est simple, épuré, un peu simplet par moment, mais Ô COMBIEN satisfaisait en tout point. Amis, ne sous-estimez jamais le pouvoir de la musique pop bonbon qui fait autant de bien à l’âme que celle un peu plus recherchée. En ce début de mars, profitez-en pour aller marcher au soleil avec cet album d’à peine 36 minutes dans les oreilles, vous m’en remercierez plus tard!

À écouter: Have It All, No Plans, Love Is Still the Answer

8,7/10

Par Audrey-Anne Asselin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s