Larmes confettis – Cosmophone

cosmophone larmes confettisSorti le 16 janvier 2019

Le groupe Cosmophone, sorti tout droit de Trois-Rivières, a été lancé il y a quelques années par Catherine Laurin, qui souhaitait se lancer dans un projet aux tendances rock/électro en français et avec une poésie éclatée. Gros contrat! Le second EP du groupe, Larmes confettis, est paru début 2019 et nous plonge dans un univers parfois surprenant, mais parfois très familier aussi.

Dès le début de l’opus, Soleil noir exploite la facette plus sombre et mystérieuse de Cosmophone. On y entend aussi la voix planante de la chanteuse, qui sera centrale tout au long du EP. La chanson gagne drôlement en intensité en seconde moitié, devenant très chargée musicalement, voire un peu trop à notre goût! Le ton est mieux dosé par la suite avec Vivre heureux, même si le groupe a une fois de plus tendance à faire exploser les arrangements à l’approche de la fin. Pas qu’on n’aime pas un bon build-up en fin de chanson, au contraire, mais trop, c’est comme pas assez dans ces cas-ci.

Cosmophone se met ensuite à sonner comme d’autres artistes le temps de quelques pistes… l’écoute de Borrelia nous rappelle d’autres projets québécois comme Forêt qui exploitait aussi des arrangements éclatés et des envolées vocales dopées au reverb. La suivante, Adieu, est une copie conforme de la musique de Klô Pelgag jusque dans la technique vocale et le choix des mots.

La donne change avec Ta main dans mes cheveux, une magnifique envolée mélodique parfaitement appuyée par une musique qui n’essaie pas d’épater la galerie. De très loin la plus belle piste du mini-album, qui met le plus en valeur toutes les forces vives de Cosmophone. Elle est suivie de Soleil blanc, pas mal plus douce que le Soleil noir du début de l’opus même si on a encore droit à quelques montées d’intensité, plutôt réussies en passant, au fil de l’écoute.

En 25 minutes, Cosmophone propose quelques très bonnes idées, mais ce n’est pas suffisant : on livre peu de chansons solides du début à la fin et on force un peu trop le dosage à différents endroits. Il y a encore beaucoup de travail à faire pour peaufiner ces compositions. Mais spécifions que Ta main dans mes cheveux est celle qui semble s’approcher le plus de l’énergie que le groupe devrait chercher à atteindre au fil des prochains enregistrements.

Il est possible de se procurer le EP sur Bandcamp.

À écouter : Ta main dans mes cheveux, Soleil blanc

6,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s