Hell Bound for Heaven – Manx Marriner Mainline

manx marriner mainline hell bound for heavenSorti le 5 avril 2019

Cela fait déjà quelques années que l’on suit l’évolution de Harry Manx, musicien unique qui parvient à mélanger le blues et la musique indienne comme si de rien n’était. On s’est donc intéressé rapidement à son projet en duo avec Steve Marriner, appelé Manx Marriner Mainline. Le premier album du nouveau groupe, Hell Bound for Heaven, montre un certain retour aux sources blues pour l’occasion.

Quand on pense à Harry Manx, on l’imagine presque systématiquement avec sa Mohan Veena, cette guitare indienne au son parfaitement distinctif. Or, cette guitare se faire plutôt discrète sur cet album. On assume que Manx avait justement envie de se détacher de cette image et qu’il avait simplement envie de jouer un bon blues avec un ami. Et on ne peut pas vraiment le blâmer…

… Sauf si les chansons manquent de surprises! L’album ouvre sur Nothing, un blues traditionnel dans la forme et assez simple dans l’exécution. Il faut dire que même si les deux artistes sont chanteurs, ils ne sont pas friands des harmonies vocales : ils préfèrent s’alterner au micro. Les deux ont un ton parfait pour le blues, mais rien dans la chanson – malgré les lignes d’harmonica réussies et les solos de guitares endiablés – n’arrive à vraiment nous surprendre. Everybody Knows se fait déjà plus convaincante, mais il faut encore patienter pour les vrais moments de magie. La seconde moitié de la chanson-titre Hell Bound for Heaven incorpore la fameuse Mohan Veena et aussitôt on sent que la chanson gagne un second souffle. Parfois, c’est aussi simple que ça.

Mais là où le duo frappe le plus fort, c’est dans le département de la douceur. My Only One est une parfaite ballade jouée au banjo et de loin le principal incontournable de l’opus. Il faudra attendre à This Little Light of Mine pour que le duo nous surprenne encore. Cette fois, c’est surtout pour la réinterprétation sautillante de ce classique. Mais le dernier mot reviendra à la nostalgique Rise and Fall in Love. Comme quoi, My Only One n’était pas qu’une erreur de parcours à travers cet album bluesy.

Si ce premier album du duo contient quelques chansons parfaitement ficelées, on ne peut pas dire que la surprise est au rendez-vous pour l’ensemble de l’œuvre. Le blues a tellement été usé que si les artistes ne parviennent pas mieux à se sortir de leur zone de confort, ça pourrait donner des résultats plus tièdes. Entendons-nous : cela reste du bon blues qui s’écoute bien, mais on n’a pas la même magie que si on écoute les opus en solo de Harry Manx, qui sera dans à peu près la moitié des cas celui qui attirera le public à écouter du Manx Marriner Mainline.

À écouter : Everybody Knows, My Only One, Rise and Fall in Love

7,4/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s