Begin Again – Norah Jones

norah jones begin againSorti le 12 avril 2019

La jazzwoman Norah Jones s’était faite plus discrète ces dernières années, après la sortie de Day Breaks en 2016. Depuis, elle est retournée en studio à quelques reprises pour enregistrer en 2018 et début 2019 des chansons isolées qui feront finalement partie d’un septième album éclectique intitulé Begin Again.

C’est bien la première chose que l’on remarque en écoutant ce bref opus de 29 minutes en 7 pistes : Jones s’amuse avec des énergies très différentes d’une chanson à l’autre, si bien qu’on accepte assez vite qu’elle ne voulait pas s’encombrer d’une ligne directrice claire pour cet enregistrement. Mais ce choix se justifie un peu mieux lorsque les chansons que renferme l’album sont excellentes.

Or, ce n’est pas tout à fait le cas ici. Norah Jones revient avec le côté pop jazz qui nous a fait tomber en amour avec elle, mais teste différentes choses qui auront des résultats mitigés. La première, My Heart Is Full, tente un morceau dépouillé et répétitif qui mise tout sur un build-up qui ne tient pas vraiment ses promesses. Si la chanson avait au moins été plus brève, on aurait eu l’excuse qu’il s’agissait d’une simple intro sans prétention!

La chanson-titre Begin Again suit et se fait déjà plus convaincante : la musique est feutrée et centrée sur le piano, laissant un bel espace pour la voix sensuelle de la chanteuse. Mais rien d’inédit ici. It Was You frappe pas mal plus fort, et ce, même si le texte est beaucoup plus limité. Jones nous ramène aussi son côté country le temps de A Song with No Name, mais garde un ton plutôt monotone pour l’occasion. C’est plus réussi dans la moderne Uh Oh, où la mélodie (de nouveau sensuelle) bouge davantage et est un peu plus appuyée par les musiciens. Petit bémol dans la dernière minute de la chanson, qui ne semblait pas trop savoir où aller pour finir… Parfois un fade out fait moins mal qu’une conclusion qui peine à venir.

En revanche, on apprécie la simplicité de Wintertime et les arrangements discrets (avec, en prime, quelques vents!) de la finale Just a Little Bit même si, dans ce dernier cas, la voix n’est pas à son sommet… Dur de tout avoir ici!

Norah Jones ne s’est pas donné de pression en enregistrant ces chansons, et on entend assez vite les inégalités entre les différentes pistes. Sans proposer des chansons carrément mauvaises, aucune n’arrive à combiner une mélodie forte, des textes qui ne sont pas répétitifs et des arrangements convaincants. Pour une artiste d’expérience qui a eu le loisir de prendre son temps ces dernières années, c’est bien dommage! Espérons qu’elle reviendra prochainement avec quelque chose de plus sérieux et abouti.

À écouter : Begin Again, It Was You, Wintertime

6,9/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s