Age of Unreason – Bad Religion

bad religion age of unreasonSorti le 3 mai 2019

Le groupe Bad Religion n’a plus besoin de présentation, lui qui est actif sur la scène punk rock depuis 1980, lançant au fil des années 16 albums. Le 17e s’est fait attendre 6 ans après True North et arrive dans un monde où Donald Trump est devenu président des États-Unis. Le groupe est très engagé dans ses chansons et ne manque évidemment pas de matériel pour son opus Age of Unreason.

Le seul problème, c’est que musicalement, on ne s’éloigne pas beaucoup du moule d’un album à l’autre. Par exemple, j’avais beaucoup apprécié Recipe for Hate (1993), mais même plus de 25 ans plus tard, on reconnaît les mêmes formules. Bad Religion expérimente un peu par-ci par-là, mais demeure en grande partie dans ses pantoufles, du moins musicalement.

Une de meilleures compositions de l’album, My Sanity, offrait une mélodie moins punk, mais l’enrobage n’a pas suivi cette direction. On sait que c’est aussi un cliché de voir de vieux punks passer au folk, mais cette chanson se serait bien prêtée à cette transgression. C’est surtout une occasion ratée de varier un peu d’énergie dans cet opus très homogène! On entend aussi, au fil de l’album, d’autres chansons dont le potentiel plus «doux» a été plus ou moins exploité : pensons à The Approach, Lose Your Head (une des rares dont la douceur a été exploitée adéquatement!) ou encore What Tomorrow Brings. Sinon, parmi les réussites, mentionnons l’efficacité de End of History, de Candidate et de Old Regime. Mais malgré les bons coups, on a l’impression d’être souvent dans la même énergie du début à la fin, avec assez peu de variations d’intensités. Ce qui fait que l’on se lasse après quelques écoutes.

Entendons-nous : l’album Age of Unreason s’écoute bien, continue de défendre des sujets de société pertinents et a de quoi plaire aux inconditionnels. Mais après 6 ans d’attente et avec une telle discographie, le groupe aurait dû en faire un peu plus pour surprendre son public. C’est pourquoi on pense que cet album ne restera pas dans la mémoire collective comme un des incontournables de Bad Religion.

À écouter : My Sanity, Lose Your Head, What Tomorrow Brings

7,1/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s