La foi, la loi, la croix – Thrash la Reine

thrash la reine la foi la loi la croixSorti le 31 mai 2019

Fondé en 2016 à Montréal, le trio métal Thrash la Reine a cette particularité de ne chanter qu’en français. Évidemment, ce n’est pas quelque chose d’impossible comme il existe des groupes comme Anonymus qui attirent leur propre public, mais bien des auditeurs trouvent difficile de prendre le métal francophone au sérieux. Le défi est donc énorme avec le second EP de la formation, La foi, la loi, la croix.

Pourchasser le dragon prend le temps de bien installer l’énergie avant de faire entendre la voix de Renaud Baril. Ce n’est pas un hasard : pendant 35 secondes, on se dit que les riffs sont intéressants et que la vibe est bonne. C’est après que ça se corsera, mais une fois que le clash de langue est passé (c’est possible!), on apprécie un refrain aux prétentions épiques et plutôt convaincant. Le bref solo de guitare qu’on entendra plus loin est aussi réussi.

Au fil de l’écoute, on apprécie les sonorités thrash et power métal (même si la voix n’est pas aussi haut perchée que la norme) et on adore particulièrement les sonorités à la Iron Maiden dans Le rédempteur et le build-up de Garde la foi (même si le refrain nous paraît plus maladroit). Il faut quand même avouer que si le clash de langue peut être violent aux oreilles de plusieurs, certains thèmes abordés par Thrash la Reine auraient difficilement pu être aussi bien défendus en anglais. Du sang sur les plaines en est le meilleur exemple.

Le EP La foi, la loi, la croix ne dure pas 30 minutes, mais il laisse le temps de bien entendre les différentes influences de Thrash la Reine. Mais ce qui fait l’unicité de ce groupe est aussi ce qui rebutera malheureusement un grand nombre d’amateurs de métal : sa langue. On a encore une gêne énorme à assumer le français en art et le simple fait qu’on se sent déstabilisés seulement en entendant du français qui n’est pas gueulé (comme fait Anonymus) dans ses tounes métal nous le rappelle. Il y a certainement du travail à faire du côté du groupe pour que la voix se fonde mieux dans la musique, mais c’est surtout de notre côté qu’on devra faire les efforts pour en arriver à se dire que oui, du métal francophone, ça a de l’allure.

Vous pouvez écouter cet album sur la page Bandcamp du groupe.

À écouter : Pourchasser le dragon, Le rédempteur

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s