Immunity – Clairo

clairo immunitySorti le 2 août 2019

Comme de plus en plus d’artistes de sa génération, Claire Cottrill, alias Clairo, s’est fait connaître grâce à une chanson diffusée sur YouTube. Les choses ont finalement évolué assez rapidement, au point de la voir lancer un premier long jeu, Immunity, quelques semaines à peine avant qu’elle célèbre ses 21 ans. Ce premier album permet d’entendre des sonorités plutôt épurées qui mettent de l’avant la voix douce et juste assez nonchalante de Clairo.

La douceur est bien au rendez-vous dans ce premier album : Alewife nous me confirme très rapidement avec une mélodie planante et une musique somme toute discrète si on oublie les drums un peu trop présents dans le mix. La batterie reste assez présente tout au long de l’opus, mais on finit généralement par s’habituer. Dans le cas de Impossible, on s’intéresse davantage à la mélodie plus active et aux lignes de clavecin rappelant Vampire Weekend (coïncidence, Rostam Batmanglij, anciennement de ce groupe, a coproduit l’album avec Clairo!), alors que dans celui de North, on essaie de passer outre le mix bâclé pour apprécier la mélodie.

Il y a aussi des moments où Clairo emprunte des voies plus électro, comme avec Closer to You, ou plus près du RnB, avec Softly, mais avec un succès mitigé sans être complètement désagréable. C’est vraiment dans Bags, morceau aux tendances indie rock, que Clairo est véritablement à son meilleur : une mélodie simple mais accrocheuse appuyée par une instrumentation épurée mais pas inintéressante du tout. Mention également à Feel Something, frappant fort au refrain autant avec la mélodie que le propos qui s’adressent directement aux gens de sa génération. La finale I Wouldn’t Ask You a un beau potentiel, mais avec ses presque 7 minutes, contient trop de longueurs pour se mériter une place parmi les incontournables. L’introduction de 3 minutes aurait probablement pu disparaître sans qu’on manque quoi que ce soit.

Auditeurs québécois : suis-je seul à entendre des similitudes entre le refrain de Sofia et la chanson Laisser l’été avoir 15 ans de Claude Dubois? Même si la chanson est parmi les incontournables de l’album, cette vague ressemblance suffira à distraire plusieurs oreilles. Idem pour Sinking, où Clairo articule si peu que la ligne «Is it my doing?», répétée à outrance dans la chanson, sonne presque comme «C’est ma toune». Faut le faire!

Pour son premier album, Clairo installe quand même bien le terrain, même si l’opus contient son lot d’erreurs. Même si on est loin du lo-fi qui caractérisaient ses premières chansons, il y a encore du travail pour que le son ne soit pas professionnel qu’à moitié. Certaines sonorités seront aussi à préciser dans l’avenir. Mais malgré tout, Immunity a beaucoup à offrir pour ceux qui souhaitent une musique indie assez douce et pas trop stressante.

À écouter :  Bags, Sofia, Feel Something

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s