alexandra streliski

CHRONIQUE : Moment de douceur salutaire avec Alexandra Stréliski

Photo : Raphaël Ouellet

Après l’ouragan de l’ADISQ, où elle a reçu trois Félix (album de l’année – instrumental, révélation de l’année et compositrice de l’année), Alexandra Stréliski s’était faite discrète au Québec : il faut dire qu’elle a passé quelques semaines de l’autre côté de l’Atlantique pour des spectacles en Europe. La voilà maintenant de retour, elle qui a repris sa tournée québécoise supportant son album Inscape avec un arrêt le 22 novembre au Centre des arts Juliette-Lassonde de Saint-Hyacinthe. Justement, on y était pour entendre en direct les prouesses de cette grande pianiste qui a patienté longtemps avant de véritablement connaître son heure de gloire.

Pour avoir entendu l’artiste en entrevue à quelques reprises à la suite de sa consécration à l’ADISQ, on sentait qu’Alexandra Stréliski était de nature réservée et cela s’est confirmé sur scène dans ses interventions, souvent très drôles. Mais lorsqu’elle est derrière son piano, elle est parfaitement en contrôle, même si elle se disait encore sur le décalage horaire : elle a enchaîné les meilleurs moments de Inscape, mais aussi de Pianoscope, son premier album paru en 2010, invitant les gens à se laisser bercer au son de ses notes. Il y avait bien un petit décor, mais il était assez minimaliste pour que personne n’ait à se sentir mal de fermer les yeux pour apprécier le moment. Même les projections avec les «chapitres» du spectacle ont semblé très optionnelles, d’autant plus que l’artiste n’a pas insisté sur les différentes portions de son concert.

Il y avait bien quelques instants plus intenses, comme si c’était nécessaire pour mieux apprécier ceux qui nous bercent, mais règle générale, Stréliski est restée fidèle à sa citation qui risque de lui coller longtemps à la peau : il ne faut pas sous-estimer la force de la douceur. Elle nous a aussi rappelé que dans nos moments les plus sombres, on peut créer les plus belles choses. Si vous voyez passer des billets pour un de ses spectacles à venir, sautez dessus sans même hésiter : sa musique faisant autant, sinon plus, de bien en live que sur album.

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s