serena ryder christmas kisses tour

CHRONIQUE : Serena Ryder en mode Noël au Corona

Après avoir vu en spectacle la chanteuse Serena Ryder à deux reprises lors du Festival de jazz de Montréal, la troisième fois a été dans le cadre de sa tournée de Noël pour supporter son album Christmas Kisses paru en 2018. Elle était de passage au Théâtre Corona le vendredi 13 décembre dernier avec de l’énergie à revendre et le public le lui a bien rendu.

De notre côté, on avoue suivre avec attention l’évolution de Serena Ryder depuis 2013, qui réussit à surprendre d’un album à l’autre avec un registre particulièrement vaste, et on tenait à y assister même si on n’a pas une passion particulière pour les tounes de Noël, qui seraient au cœur de sa performance. Finalement, le show a été un juste équilibre entre les fêtes et les classiques de l’artiste, particulièrement les chansons tirées de Harmony.

Pour ceux qui ne savent pas, Christmas Kisses a été un prétexte pour que Ryder enregistre un album vraiment jazz, elle qui s’est plutôt fait connaître avec du folk, de la pop et du rock ces dernières années. Mais comme elle a un registre vocal impressionnant, elle se défend tout aussi bien lorsqu’elle se donne un côté jazzé. Sans compter de son énergie contagieuse, qui a réussi à transformer certaines chansons de Noël prévisibles en véritables moments de grâce où le Corona entier en immense chorale. Disons que les beaux moments n’ont pas manqué.

Cela fait déjà quelques semaines que le Christmas Kisses Tour est enclenché et ça s’entend : les trois musiciens accompagnant Serena Ryder sont solides (si on oublie quelques punchs offbeat du batteur) et prennent juste assez de place. Et si les chansons sont réglées au quart de tour, au contraire les interactions entre la chanteuse et son public étaient spontanées et pleines de sincérité. Serena a dit qu’elle aimait particulièrement jouer à Montréal – chose qu’à peu près n’importe quel artiste dira, en fait – mais on a franchement envie de la croire! Mention spéciale à son œil de lynx qui lui a permis de remarquer qu’une jeune spectatrice de la cinquième rangée portait une tiare, lui incitant à lui demander si c’était sa fête, et au moment sympathique en fin de spectacle où elle a pris un bain de foule le temps d’une chanson.

Les seuls bémols qu’on peut trouver au spectacle de vendredi, c’est sa courteur relative (l’entracte après une demi-heure de musique seulement a étiré artificiellement le show, qui aurait très bien pu être présenté d’une traite), et le fait qu’on aurait aimé entendre un peu plus de chansons tirées des autres albums; on adore Harmony, mais littéralement la moitié de l’album y est passé (5 pistes sur 10, si notre mémoire est bonne) alors que le répertoire de Serena Ryder contient pas mal d’autres excellentes chansons venant de ses autres opus. Signe qu’elle aurait pu puiser davantage dans son «vieux» stock, plusieurs membres de l’assistance ont exprimé leur joie en reconnaissant les premières notes de l’excellente Weak in the Knees et beaucoup (dont l’auteur de ces lignes) ont chanté les paroles par cœur.

Bref, on a eu droit à une très, très belle soirée qui a fait oublier qu’on était un Vendredi 13 et on attendra patiemment son prochain passage en sol québécois, espérons d’ici deux ans avec, peut-être, un nouvel album en prime? C’est presque Noël, on a le droit de rêver!

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s