Junior – Corridor

corridor juniorSorti le 18 octobre 2019

Le buzz entourant le quatuor Corridor ne date pas d’hier, lui qui avait créé Supermercado, un des albums chouchous de 2017 pour plusieurs critiques (ce qui nous exclut, comme on avait livré une critique plutôt mitigée à l’époque) et qui a depuis signé avec le label Sub Pop, une grande première pour un groupe francophone. Disons que les attentes étaient élevées pour son troisième album, intitulé Junior, et qu’à lire différents collègues du milieu, les gars ont réussi à y répondre avec brio. On n’avait pas le choix d’y prêter une oreille à notre tour pour voir de quoi il en retourne.

La signature sonore de Corridor est toujours aussi facile à remarquer dans Junior, mais il y a quelque chose de peut-être plus accessible dans l’approche de cet album : les mélodies, toujours très vaporeuses, prennent un peu plus leur place, sans rien enlever aux autres instruments plus précis que jamais malgré les prétentions psychédéliques. La cohésion est forte et on se surprend de taper du pied très rapidement en écoutant ces chansons.

La première piste, Topographe, nous laisse plutôt tiède, mais le groupe enchaîne ensuite des pièces plus solides les unes que les autres : la redoutable Junior (particulièrement au refrain), Domino, bonne du début à la fin, la dansante Goldie (même si la fin est de trop à notre goût), Grand cheval, envoûtante à souhait et la puissante et punchée Pow, pour ne nommer que les plus efficaces.

Sérieusement, mis à part quelques chansons moins fortes à notre goût (pensons à Milan), c’est difficile de résister à cette musique qui contient bien peu de défauts à part des effets superflus (Qui a décidé que c’était une bonne idée de mettre des sons d’auto? Ça rend l’écoute de Junior en voiture inutilement plus stressante). Ici, Corridor garde un pied dans sa niche psychédélique et l’autre dans une approche plus accessible, et c’est fait sans qu’on sente que le groupe s’est prostitué pour gagner des auditeurs, un exploit en soi.

Comme c’est le cas dans beaucoup de bons albums, Junior prend quelques bonnes écoutes pour vraiment l’apprivoiser, surtout si vous n’étiez pas déjà un vendu de Corridor. Car si on reconnaît l’approche que le groupe a adoptée et consolidée au fil des années, on sent effectivement que le groupe atteint un autre niveau, ce qui est ironique quand on pense que l’enregistrement s’est fait en beaucoup moins de temps que les précédents. Comme quoi, quand on tient quelque chose de solide, pas besoin de le travailler indéfiniment.

Bref, même si on n’écouterait pas cet album en boucle, on n’a pas le choix de reconnaître que les gars de Corridor on un immense talent et on salue le flair de Sub Pop d’être allé les chercher. Gageons que ce n’est même pas encore le meilleur que ce groupe peut faire.

Vous pouvez vous procurer cet album sur Bandcamp.

À écouter : Domino, Grand cheval, Pow

7,9/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s