Jazz engagé – Chocolat

chocolat jazz engageSorti le 1er novembre 2019

Chaque nouvelle sortie de Chocolat, groupe de Jimmy Hunt, suscite beaucoup d’intérêt chez les critiques et les journalistes culturels du Québec. Et la sortie de Jazz engagé n’a pas fait exception. Déjà le titre laissait entendre que l’album contiendrait bien des surprises (mais finalement peu de jazz, doit-on dire), ce qui a le don d’exciter les critiques!

On a droit ici à 21 pistes totalisant 55 minutes et, si on se fie aux titres de chansons, une relative trame narrative. Quant aux genres abordés, le rock psychédélique de Chocolat demeure au premier plan avec des accents tantôt très pop rétro, tantôt un peu jazzy (n’oublions pas le titre de l’opus), tantôt carrément métal. Disons que Jazz engagé est loin de se résumer en quelques lignes.

Après l’introduction L’album (qui nous parle de… l’album qu’on s’apprête à écouter), on a droit à une autre intro, justement intitulée Une introduction inutilement complexe, qui se donne des petits airs d’Harmonium. On comprend assez vite que cet album sera chargé de nombreuses références musicales qui ont inspiré les musiciens – et on s’excuse d’avance de ne pas toutes les reconnaître.

Après, ça bouge pas mal : on a droit à un Bonjour Chocolat qui nous fait un peu penser au vieux Black Sabbath dans son riff initial, à des chansons plus rétro (Cette fois c’est la bonne, Être un artiste, Mélanie, l’excellente Les réseaux sociaux, Heavy, R.D. ousqueté, Un jour parfait et Rock & roll pour toi), voire d’autres qui nous ramènent au son (et à la sensualité) de Jimmy Hunt en solo (So Sorry, Fou fou fou mon minou, Valdivia). Ça tranche avec les morceaux psychédéliques agressifs comme C’est nice ton produit, Médium, Cerise lime bleuet ou encore Devil c’t’à tout le monde (avec de nombreuses références réussies à Iron Maiden). Quant au jazz, on l’entend surtout dans la pièce-titre Jazz engagé et dans la finale Merci (qui est une véritable piste de remerciements), avec des petits clins d’œil ici et là ailleurs sur l’album.

Côté textes, on a droit à quelques bijoux de poésie que seul Jimmy Hunt peut écrire : «Le soleil sur ta joue / Fait des petits prismes doux / Mon pénis mouillé et mou / A l’air d’un steamé moutarde choux» (tiré de Moutarde choux / Beurre de pin / Meilleur ami) On a effectivement affaire ici à un «ceinture d’or en poésie», comme il le chante dans Fou fou fou mon minou. Bref, les paroles sont aussi éclatées que la musique, tenez-le-vous pour dit!

Mais dans presque tous les cas, le style est assumé et la folie des membres de Chocolat l’est aussi. Jazz engagé est une aventure de 55 minutes à laquelle tout le monde est invité, même si ce n’est pas tout le monde qui saura apprécier cet album quelque peu inégal par moments. Les inconditionnels de Chocolat trouveront dans cet album un véritable bijou intemporel alors que les curieux devraient au moins apprécier chansons plus accessibles – relativement nombreuses – de la galette.

Vous pouvez vous procurer cet opus sur la page Bandcamp du groupe.

À écouter : So Sorry, Fou fou fou mon minou, Les réseaux sociaux

7,8/10

Par Olivier Dénommée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s