Fantasies – Metric

metric fantasiesSorti le 7 avril 2009

Retour en 2009, année où le groupe canadien Metric lançait son quatrième album, Fantasies, depuis reconnu comme un des opus les plus populaires du groupe avec un son indie rock assumé et une bonne dose de hooks irrésistibles. Force est d’admettre que plus d’une dizaine d’années plus tard, plusieurs pistes sont toujours aussi efficaces.

On a écouté une bonne partie de la discographie de Metric, mais assez mystérieusement, nous étions passées à coté de Fantasies jusqu’à maintenant. Recherches faites, on a constaté que cet album – lancé de façon indépendante! – contenait sa part de singles, dont plusieurs ayant connu le succès. Pensons à Gimme Sympathy, à Gold Guns Girls et à Stadium Love, notamment. En tout, 60% de l’album a été lancé en extrait (6 sur 10 chansons), ce qui est un très bon signe. Mais qu’est-ce qui a fait la recette de ce succès?

Si on prend la première piste, Help I’m Alive, on reconnaît le talent de Metric pour bien créer un build-up accrocheur avec une instrumentation pourtant très conventionnelle. Le secret, c’est l’efficacité dans la simplicité, même si cette piste contient, à nos oreilles, son lot de faiblesses (les nombreux passages «Beating like a hammer» nous semblent moins bien amenés). Mais c’est dans les pistes suivantes (Sick Muse, Satellite Mind, Gold Guns Girls, Gimme Sympathy, Collect Call…) que Metric nous confirme sa maîtrise complète avec des morceaux solides de A à Z et accrocheurs.

Et en plus d’avoir son lot d’excellentes chansons, Fantasies ne contient aucun navet qui nous fait regretter d’écouter cet album intégralement. Les quelques bémols qu’on arrive à trouver à l’album se trouvent dans la montée de Blindness qui aurait pu frapper encore plus fort (la première moitié, lente et douce, mettait bien la table à quelque chose de beaucoup plus impressionnant pour la suite) et dans l’intensité inutilement élevée de Front Row et, surtout, de Stadium Love qui conclut l’album. Disons qu’on comprend pourquoi cette dernière a du succès en aréna, mais que ça ne passe pas autant sur album, du moins pas à notre goût.

Mais malgré ces commentaires, cela ne change rien à notre affirmation que l’opus est solide et bien ficelé et mérite amplement tout l’amour qu’il a reçu depuis sa sortie. Un bon petit album qui n’a toujours pas pris une ride.

À écouter : Sick Muse, Gold Guns Girls, Gimme Sympathy

8,3/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s