Le silence – Jimmy Hunt

jimmy hunt le silenceSorti le 15 mai 2020

Cela commençait à faire un moment que Jimmy Hunt a lancé son fameux Maladie d’amour, album incontournable de 2013, et on se demandait quand une suite verrait le jour. Il faut dire que Hunt n’a pas manqué de projets, lui qui a consacré pas mal d’énergie sur son groupe Chocolat ces dernières années, alors plusieurs ont été surpris de savoir qu’il lançait Le silence, un bref album de 23 minutes, en pleine pandémie.

Mise en garde : l’approche de Hunt quant à cet album est complètement différente de celle prise pour Maladie d’amour.  Si on reconnaît la voix feutrée et souvent nonchalante de Jimmy Hunt, on est loin du même mood pop rétro qui avait fait le succès de son précédent album. Un peu à l’image de la pochette, on a droit ici à un album plus sobre, introspectif et minimaliste. Les sujets vont aussi droit au but et les chansons évitent de s’étirer inutilement (la durée de 23 minutes pour 10 pistes nous le confirme).

Après une brève pièce introductive (Étoiles), Les gens qui m’aiment donne assez bien le ton de l’album : un reconnaît le côté folk et rétro de Hunt, mais sans le côté parfois extravagant du précédent opus. On reste donc plutôt sobre au niveau des arrangements, mais aussi au niveau des textes qui vont à l’essentiel. On n’était pas convaincu du tout aux premières écoutes, mais une fois qu’on se fait à l’idée qu’il s’agit d’une différente direction pour l’artiste montréalais, ça passe mieux. Dans le même ton, mentionnons aussi Recommencer dans le même registre.

Ce sont les chansons suivantes qui nous laissent toujours tiède, plusieurs écoutes plus tard. Il nous semble manquer de quelque chose dans plusieurs pistes pour les rendre mémorables, que ce soit Vieux amis, L’arbre ou encore Ambulance. Tout de même, mention à La chute, la plus lugubre du lot qui offre un potentiel de build-up intéressant. Dommage, la chanson se termine avant d’aller où que ce soit.

Or, c’est davantage en fin d’album que l’on s’y retrouve mieux. La brève chanson folk Mental et la jolie La décroissance atteignent mieux leur cible. Mais la plus efficace de toute vient en toute fin : il s’agit de la chanson-titre Le silence, qui a un petit côté Joe Dassin nous accrochant un peu plus à chaque nouvelle écoute.

Ironiquement, l’album a été enregistré avant même le début de la crise de la COVID-19, mais plusieurs thèmes qui s’y retrouvent semblent lui faire directement référence. Si on ne peut pas dire que Le silence est notre album préféré de Jimmy Hunt, on ne peut pas nier que c’est le genre d’album qu’on méritait d’entendre de sa part dans le contexte où il est paru.

Ce bref album est disponible sur Bandcamp.

À écouter : Les gens qui m’aiment, La décroissance, Le silence

7,3/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s