Jazz Vol. 1 – Jordan Officer

jordan officer jazz vol 1Sorti le 17 juillet 2020

Guitariste virtuose qu’on suit depuis quelques années déjà, Jordan Officer a lancé trois albums simultanément en juillet 2020, rendant hommage à trois styles musicaux qui ont forgé son jeu au fil de sa carrière. Le premier de cette série est Jazz Vol. 1 qui reprend plusieurs standards du jazz, qu’il s’approprie de façon instrumentale.

Le grand public a appris à connaître et à apprécier le jeu de guitare de Jordan Officer au côté de la chanteuse jazz Susie Arioli. C’est donc avec plaisir qu’on le retrouve dans ce registre, où il s’amuse simplement à la guitare avec quelques classiques du répertoire jazz, touchants à différents registres, tempos et techniques à la guitare au fil de l’exercice. Mieux encore : même si c’est son nom qui apparaît en gros sur la pochette, il sait laisser la place aux autres musiciens qui collaborent avec lui sur cet enregistrement de 37 minutes.

C’est notamment le cas de sa version légère de Stompin’ at the Savoy, où Officer partage une partie de son solo avec la contrebasse. Il laisse aussi la place au piano dans Cherokee, la très mollo Pennies from Heaven, ou encore Honeysuckle Rose. On a même droit, pour l’occasion, à du violon dans cette très jolie interprétation de Creole Love Call.

Il y a aussi quelques moments où on n’entend que la guitare (la première moitié de My Foolish Heart, l’intro de Honeysuckle Rose, A Little Love a Little Kiss), mettant bien de l’avant la virtuosité d’Officer, mais ce ne sont généralement pas nos moments favoris de l’opus : on sent qu’il est à son meilleur lorsqu’il entre en communion avec les autres musiciens qui l’entourent.

Mention spéciale à «l’intrus» de l’album, Triplet Bounce, une composition originale de Jordan Officer rythmée à souhait qui nous rappelle de bien belle façon qu’il n’est pas qu’un bon musicien et arrangeur jazz, mais aussi un solide compositeur. La pièce est aussi remarquable pour être celle où on entend le plus le guitariste et ses musiciens s’amuser – particulièrement le batteur qui a droit à son heure de gloire!

Jazz Vol. 1 s’écoute très bien et le fait qu’il soit entièrement instrumental le rend aussi agréable en musique de fond que si on s’intéresse de près à la virtuosité de Jordan Officer et de son équipe. Si vous avez encore des doutes sur son talent dans le registre jazz, cet album devrait remettre en perspective certaines choses!

À écouter : Stompin’ at the Savoy, Creole Love Call, Triplet Bounce

7,7/10

Par Olivier Dénommée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s