Archives pour la catégorie Électro

Blue Lines – Massive Attack

Sorti le 8 avril 1991

Originaire de Bristol, le groupe Massive Attack a été avec d’autres artistes le précurseur du trip hop, ce sous-genre popularisé dans les années 1990 et mélangeant des éléments de musique électro et hip-hop ou RnB, entre autres. Le tout premier opus du groupe, Blue Lines paru en 1991, est d’ailleurs considéré par plusieurs comme le tout premier album de trip hop au monde, avant même que le terme soit créé, trois ans plus tard. Voyons s’il a aussi bien vieilli que ce genre qu’il a contribué à populariser. Lire la suite

Halfaxa – Grimes

Sorti le 30 septembre 2010

La musicienne et chanteuse canadienne Claire Boucher, plus connue sous son nom de scène Grimes, ne cesse d’étonner avec sa musique concept souvent difficile d’approche malgré ses intentions artpop. Son second opus, Halfaxa, est l’un d’eux avec une idée de représenter une idée de Dieu dans une approche chrétienne médiévale. L’album a été décrit comme étant du witch house et du goth-pop et, non, ça ne nous dit pas grand-chose non plus de prime abord! Lire la suite

La chute de Sparte – La Bronze

Sorti le 4 mai 2018

Signant la bande sonore du film La chute de Sparte, La Bronze a lancé en mai un bref EP portant le même nom. On reconnaît son style même si les 4 chansons qui s’y trouvent ne sont pas aussi entraînantes que ce qu’elle a fait par le passé. Lire la suite

Naissance – TRprod

Sorti le 15 juin 2018

Duo français formé en 2016, TRprod mêle les forces de Thomas Ducloyer (pour le côté rock) et de Raphael Ruiz (pour la facette plus électro) qui se concrétisent en un premier mini-album, intitulé Naissance : 5 pistes mettant de l’avant l’univers particulier du projet. Lire la suite

Kids in Love – Kygo

Sorti le 3 novembre 2017

On se souvient du premier album du jeune DJ norvégien Kygo, Cloud Nine, où il révélait son talent inné pour la musique entraînante et généralement ensoleillée. Un an plus tard, il revient déjà en studio avec Kids in Love, son second long jeu. L’opus est un peu bref – un peu plus d’une trentaine de minutes –, mais il nous donne une bonne idée de l’évolution rapide du musicien. Lire la suite

so sad so sexy – Lykke Li

Sorti le 8 juin 2018

Quatre ans après I Never Learn, la musicienne nouvellement maman Lykke Li nous offre enfin de quoi se mettre sous la dent. La Suédoise avait hâte de nous gâter avec de nouvelles chansons (si l’on se fie à son compte Instagram) et nous présente son tout nouvel album so sad so sexy, que Critique de salon a pris le temps d’écouter avec attention. Note : non, vous ne verrez aucune majuscule parmi les dix titres de l’album et ce n’est pas une erreur; Lykke Li les présentes ainsi. La raison? Inconnue, mais disons que ça donne un petit «genre». Lire la suite

Head Over Heels – Chromeo

Sort le 15 juin 2018

Le désormais mythique duo montréalais Chromeo n’a plus besoin de présentation dans le créneau de l’électro-funk, sa marque de commerce depuis belle lurette déjà. Cela reste toujours un défi de se réinventer dans un registre aussi, précis, mais les gars tentent de mêler les influences funk, soul et RnB qui ont marqué leur adolescence dans un cinquième album studio, Head Over Heels. Lire la suite

J’espère que tu vas mieux – Ariane Zita

Sort le 15 juin 2018

Voilà presque trois ans que l’auteure-compositrice-interprète Ariane Zita n’avait pas lancé de nouveau matériel, mis à part son sympathique et ambitieux projet Un Noël à botch en décembre 2017. Depuis, il s’est passé beaucoup dans sa vie et ça a énormément influencé son approche, tournant à l’électro-pop pour le EP J’espère que tu vas mieux. Lire la suite

Nouveautés du 1er juin 2018

Beaucoup de belles sorties sont annoncées cette semaine, particulièrement du côté de la musique indie. Les attentes sont plutôt élevées et on espère que la qualité sera au rendez-vous en ce 1er juin : Lire la suite

Love Is Dead – Chvrches

Sorti le 25 mai 2018

Après deux albums autoproduits – The Bones of What You Believe en 2013 et Every Open Eye en 2015 – le groupe de synthpop écossaise Chvrches cherchait une façon de poursuivre son évolution sonore. Il a choisi de faire appel au producteur Greg Kurstin et de changer de registre pour un son beaucoup plus pop. Le résultat est l’album Love Is Dead, où on reconnaît la signature de Chvrches, mais dans un enrobage sonore beaucoup moins agressif que par le passé. Lire la suite