Archives du mot-clé 3 novembre 2017

Solstice / Equinox – Diana Panton

Sorti le 3 novembre 2017

Chanteuse jazz originaire dee Hamilton, Diana Panton a été très prolifique en lançant son huitième album en 12 ans en 2017. Habituée aux thèmes évocateurs sans être contraignants pour ses albums (pensons seulement à Red en 2013, qui lui a valu un Juno par la suite), elle se lance dans les saisons avec Solstice / Equinox avec le fidèle Don Thompson aux arrangements et au piano. Lire la suite

Cassiopée – Mara Tremblay

Sorti le 3 novembre 2017

Les Colocs, Les Frères à Ch’val, Lard Bedaine… Bien peu de gens savent que Mara Tremblay fit un jour partie de ces groupes populaires avant de se lancer en solo en 1999. L’auteure-compositrice-interprète fait en effet carrière depuis près de 20 ans et en est maintenant à son 7e opus, Cassiopée, paru en novembre dernier. Lire la suite

Coconut Christmas – The Lost Fingers

Sorti le 3 novembre 2017

«Vous n’avez pas déjà critiqué l’album de Noël des Lost Fingers l’an passé?», demanderont les lecteurs les plus assidus. La réponse est oui, nous avons effectivement critiqué Christmas Caravan, à peu près dans les mêmes dates. Ceci étant dit, le groupe semble s’être découvert un créneau des fêtes, puisqu’il répète l’expérience avec Coconut Christmas, deuxième album de Noël en deux ans. Lire la suite

Les corps infinis – La Bronze

Sorti le 3 novembre 2017

Après un premier album complet en 2014 et un EP en 2016, La Bronze a lancé son deuxième long jeu en novembre. Son approche entre pop-rock et électropop n’a pas particulièrement changé, mais ceux qui se souviennent de chansons plus énergiques découvriront un opus pas mal plus doux avec Les corps infinis. Lire la suite

Lumières d’hiver – Emilie-Claire Barlow

Sorti le 3 novembre 2017

Deux ans après la sortie de son album bilingue Clear Day, la francophile Emilie-Claire Barlow revient avec un album de Noël, intitulé Lumières d’hiver. C’est en quelque sorte son hommage au Québec (et à ses températures), cette province qui l’a adoptée ces dernières années quand elle a entamé son virage vers le français. L’album contient des classiques, des chansons plus méconnues, et même 3 compos originales signées avec Steve Webster, complice musical de Barlow. Lire la suite

Materia – MICROPANiK

Sorti le 3 novembre 2017

Le duo montréalais MICROPANiK s’amuse dans des sonorités mêlant allègrement le rock, l’électro et l’indie. Son troisième album, Materia, prend des airs d’album post-apocalyptique avec une musique lourde et plutôt sombre. Lire la suite

O Holy Night – Joshua Hyslop

Sorti le 3 novembre 2017

Un peu de musique folk canadienne en ce jeudi pluvieux ne nous fera sans doute pas de tort, d’autant plus qu’il s’agit d’un album de Noël que nous offre l’auteur-compositeur-interprète Joshua Hyslop. Dans un court opus de huit pistes, l’interprète en profite pour revisiter trois populaires cantiques du temps des fêtes, en plus de nous faire découvrir cinq compositions originales, toutes aussi jolies les unes que les autres. Lire la suite

The Thrill of It All – Sam Smith

Sorti le 3 novembre 2017

Le célèbre chanteur britannique que l’on connaît grâce à la chanson thème du dernier volet de James Bond, Writing’s on the Wall, nous gâte enfin avec un nouvel opus. Un peu plus de trois ans après son premier long jeu, In the Lonely Hour, l’auteur-compositeur-interprète Sam Smith saute à pieds joints dans le projet The Thrill of It All, rassemblant ainsi 14 pistes alliant soul et pop anglaise. Lire la suite

Ubiquité – Martin Lizotte

Sorti le 3 novembre 2017

Martin Lizotte n’est pas un nom archi-connu, mais à peu près tout le monde l’a déjà entendu quelque part : c’est la malédiction d’être sideman pour à peu près toutes les grandes vedettes de la musique populaire québécoise. Après un premier album solo au piano (Pianolitudes, en 2014) qui lui a valu une nomination à l’ADISQ la même année, il récidive avec Ubiquité, un «ode à la musique libre et à l’imagination». Lire la suite

If I Had the Strength – Lemon Bucket Orkestra

Sorti le 3 novembre 2017

Aisément un des groupes torontois les plus originaux, le Lemon Bucket Orkestra verse depuis longtemps dans un «balkan-gypsy-klezmer-party-punk» efficace dont lui seul a le secret. Après deux albums réussis, dont Moorka en 2015, le collectif lance If I Had the Strength, un album pourtant beaucoup moins réjouissant, ce qui s’expliquerait par les conflits dans l’est de l’Ukraine ces dernières années, que certains membres ont vécu de proche. Lire la suite