Archives du mot-clé Funeral

Madeiridt – Myrkur

Sorti le 15 septembre 2017

Le projet Myrkuk est celui de la Danoise Amalie Bruun, depuis installée aux États-Unis, qui a lancé un premier album connaissant le succès en 2015. Versant dans un heureux mélange de black metal et de gothic metal, le «groupe» s’adoucit dans son second album, Madeiridt, intégrant davantage de musique folk scandinave à l’ensemble. Lire la suite

The Suburbs – Arcade Fire

Sorti le 2 août 2010

Dans la discographie du groupe montréalais Arcade Fire, The Suburbs est considéré par plusieurs comme un incontournable, étant celui qui a véritablement mis le groupe sur la mappe au niveau mondial. Merci au Grammy, au Brit Award et au Juno qu’il a remportés et aux innombrables mentions parmi les albums de l’année au moment de sa sortie. Lire la suite

Everything Now – Arcade Fire

Sorti le 28 juillet 2017

Le groupe montréalais Arcade Fire a pris quatre ans après le massif Reflektor avant de revenir avec du nouveau matériel. Les attentes étaient très élevées, alors que chaque album nous transporte dans un univers complètement différent. Après le art-rock de Reflektor, on se lance dans un rock près du dance, voire du disco, avec Everything Now. Ceci peut être expliqué par la coproduction signée par un des membres de Daft Punk. Lire la suite

Babylones – Babylones

BabylonesSorti le 13 mai 2014

Le band montréalais Babylones joue dans un sympathique registre pop-rock indépendant très léger et planant. Son premier EP, éponyme, explore divers styles pour le band qui chante principalement en français. Lire la suite

Neon Bible – Arcade Fire

Arcade fire Neon BibleSorti le 6 mars 2007

Après un excellent premier album (Funeral), le band indie-rock Arcade Fire avait une certaine pression pour son second opus. Il a choisi le concept d’allier les thèmes de la religion et la consommation sur fond plutôt sombre avec Neon Bible. On va donc ailleurs, mais on y reconnaît déjà la signature Arcade Fire. Lire la suite

Funeral – Arcade Fire

funeral arcade fureSorti le 28 février 2005

Rares et bien chanceux sont les artistes montréalais qui bénéficient d’une visibilité énorme pour leur premier album, surtout sur la scène indie. Pourtant, c’est bien ce qui est arrivé avec Arcade Fire (à l’époque encore appelé The Arcade Fire) et son premier album, Funeral. Le groupe semble avoir frappé très fort du premier coup et sa popularité a été presque instantanée, que ce soit au Canada, aux États-Unis, jusqu’en Europe. Lire la suite