Archives du mot-clé Halloween

Westwinds – The Real McKenzies

RmcKSorti le 27 mars 2012

The Real McKenzies est un groupe de punk celtique de Colombie-Britannique. Son alignement comporte entre autres un joueur de cornemuse. Ainsi, on a droit à de réelles mélodies traditionnelles écossaises jouées par un musicien et non pas des sons génériques ajoutés par dessus le groupe. Lire la suite

Get Hurt – The Gaslight Anthem

gaslightanthem-gethurtSorti le 12 août 2014

Dans le repertoire autant punk-rock qu’indie-rock, rares sont les bands aussi prolifiques que The Gaslight Anthem, ce groupe du New Jersey qui a sorti pas moins de 5 albums complets en 7 ans. Le dernier effort du groupe, Get Hurt, représente une évolution dans le son, s’inspirant notamment de Pearl Jam. Moins punk qu’il a déjà été, on parle ici plutôt d’un album rock alternatif avec, tout de même, quelques surprises au passage. Lire la suite

Keeper of the Seven Keys Part 2 – Helloween

keeper of the 7 keys pt 2Sorti en septembre 1988

Tout d’abord, je tiens à réviser mon opinion sur les deux Keepers. Mon opinion sur le premier ne change pas, il est toujours aussi parfait. Par contre, après multiple écoutes, je dois dire que le deuxième m’a un peu déçu par rapport aux critiques et à l’opinion globale des fans. Soyons clairs là-dessus : il est très bon. Par contre, est-ce que c’est un chef d’œuvre comme son prédécesseur? Pas tant. Lire la suite

Keeper of the Seven Keys Part 1 – Helloween

helloween_keeper_of_the_seven_keys_pt1Sorti le 23 mai 1987

Qui aurait prédit que l’arrivée d’un jeune chanteur de 18 ans nommé Michael Kiske aiderait à propulser Helloween dans les hautes sphères du métal? Mais ce fut tout de même le cas. Nous avons à présent cinq musiciens de haut talent, dont trois (Kiske, Michael Weikath et Kai Hansen) qui sont de superbes compositeurs. Ensemble, ils présentèrent à leur maison de disque un projet d’album concept, qui fut refusé, par crainte d’un manque de rentabilité. Ce faisant, Helloween a dû séparer son projet Keeper of the Seven Keys en deux, ce qui en somme est très bien, car cela leur a permis de nous donner non pas un, mais deux chef d’œuvres consécutifs. Lire la suite