Archives du mot-clé Ólafur Arnalds

Lovers in No Mind’s Land – Slow Fade Sailors

Sorti le 6 mars 2018

On suit fidèlement depuis quelques années l’évolution du groupe montréalais Will Driving West, qui propose une musique indie folk sombre et déprimante, mais drôlement bien ficelée. Ce qu’on ignorait, c’est que deux des membres du groupe, David Ratté et Andréa Bélanger, s’était aussi lancés dans un projet parallèle dans la dernière année. Le duo, appelé Slow Fade Sailors, ne contient que du piano, et a lancé son premier EP, Lovers in No Mind’s Land, en plein hiver 2018, moment par excellence pour apprécier les subtilités de cet instrument. Lire la suite

Inscape – Alexandra Stréliski

Sorti le 5 octobre 2018

Quand on pense aux pianistes contemporains compositeurs de belles mélodies, beaucoup d’hommes viennent en tête. Que ce soit Ludovico Einaudi, Ólafur Arnalds, Chilly Gonzales, Jean-Michel Blais, Roman Zavada ou encore Tambour, entre autres, tous ont été salués pour leur grande sensibilité mélodique et leur efficacité dans nos pages depuis des années. Ajoutons donc à cette liste Alexandra Stréliski, qui se démarque avec son deuxième album solo, Inscape. Lire la suite

Dyad 1909 – Ólafur Arnalds

Sorti le 7 décembre 2009

En 2009, la notoriété du compositeur et pianiste islandais Ólafur Arnalds lui a permis d’attirer l’attention du chorégraphe Wayne McGregor. Ce dernier l’a approché pour signer la musique de Dyad 1909, spectacle voulant célébrer les 100 ans d’activité des Ballets Russes. La bande sonore du spectacle a aussi été publiée comme album d’un peu moins de 25 minutes. On y reconnaît bien le génie d’Arnalds. Lire la suite

Re:member – Ólafur Arnalds

Sorti le 24 août 2018

Ce n’est plus une surprise lorsqu’Ólafur Arnalds annonce un album concept, puisqu’il aime constamment essayer de nouvelles avenues et repousser les limites de la composition, tout en demeurant dans le registre néo-classique qui fait sa renommée depuis des années. Cette fois, avec Re:member, il joue avec une nouvelle technologie, le Stratus, qui implique deux pianos supplémentaires qui jouent automatiquement une autre note lorsque le musicien en joue une sur le piano principal, créant différentes mélodies et suites d’accords. Lire la suite

Nouveautés du 24 août 2018

Août n’est même pas fini que l’on se sent déjà fermement dans la rentrée musicale avec une liste bien fournie. Notre sélection hebdomadaire va comme suit. Lire la suite

Found Sounds – Ólafur Arnalds

Sorti le 19 avril 2009

Après la sortie de son premier album, Eulogy for Evolution paru en 2007, l’Islandais Ólafur Arnalds s’est lancé dans bien des projets, dont celui, audacieux d’enregistrer sept pièces en sept jours. Il l’a appelé Found Sounds a a été lancé en 13 au 19 avril 2009. Le plus étonnant est le fait qu’il ne s’est pas limité à un album au piano et a aussi écrit des arrangements pour cordes. Lire la suite

Eulogy for Evolution – Ólafur Arnalds

Sorti le 1er octobre 2007

Le compositeur néoclassique islandais Ólafur Arnalds a lancé un premier album en 2007, intitulé Eulogy for Evolution. Cet album contient de nombreuses particularités, étant décrit comme une documentation sur la vie, de la naissance à la mort, mais ne contenant aucun titre clair (seulement des chiffres!). L’autre particularité, moins documentée, est le fait que certaines de ces compositions ont été écrites pendant qu’il demeurait au Canada à la fin de son adolescence. Lire la suite

Island Songs – Ólafur Arnalds

Sorti le 12 août 2016

Lorsqu’Ólafur Arnalds est arrivé avec le concept de son album Island Songs, il voulait arriver avec «sept semaines, sept endroits, sept chansons», qui représenteraient bien son Islande natale, au-delà des endroits touristiques populaires. Si certaines critiques se sont amplement attardées au dévouement face au concept, intéressons-nous aujourd’hui au résultat : Island Songs est-il un bon album d’Arnalds? Lire la suite