CHRONIQUE : Retour sur le premier Santa Teresa

Par Jolyane Lessard

Bien que Montréal soit déjà la ville par excellence quand il est question de festivals, on peut, encore cette année, y en ajouter un nouveau : le festival Santa Teresa de Sainte-Thérèse. Ce nouveau festival de type Art, Bouffe et Musique s’échelonne sur trois soirées bien remplies avec des noms qui sont déjà sur toutes les lèvres. Avec des artistes d’envergure comme City and Colour, Patrick Watson, Louis-Jean Cormier, The Franklin Electric et A Tribe Called Red pour ne nommer qu’eux, l’événement fut attendu par de nombreux amateurs de musique de Montréal et des environs de tous âge.

J’adore les petits événements locaux qui permettent de découvrir de petits restaurants ou de nouveaux bars où passer une belle soirée. C’est toujours quelque chose que j’apprécie quand une ville fait preuve d’audace et se tourne vers la culture et les arts de la scène pour prendre une peu de visibilité. Et bien cette fois, pour Sainte-Thérèse se fut grandement réussi. Le festival très populaire fit le grand bonheur de plusieurs avec des têtes d’affiches que l’on aime déjà et tous pleins d’autres artistes qui valent la peine d’être découverts et appréciés. Ce festival, bien qu’ «indie», a réussi à réunir un large public pour apprécier autant d’artistes des différentes scènes.

D’une petite communion bien au chaud avec la sentimentale et bien généreuse Beyries dans une petite église protestante à une expérience inégalable et haute en émotion digne d’une grande messe musicale époustouflante dans la grande église accompagné de City and Colour, Patrick Watson, Safia Nolin et Louis-Jean Cormier, le festival avait tout pour charmer. D’ailleurs, ils n’ont pas manqué de présenter également un spectacle digne de ce nom sur une scène extérieure comme tout bon festival. En clôture de festival, l’énergie grandiose de Ragers, Rymz, Alaclair Ensemble, The Franklin Electric et A Tribe Called Red aura été à son apogée sur le site extérieur au centre-ville de Sainte-Thérèse et a créé de nouveaux souvenirs inoubliables et festifs qui nous ont réchauffés lors de cette froide journée du 29 avril.

Réellement, ce nouveau petit bijou de festival des nombreux événements montréalais valait amplement le détour dans cette charmante Sainte-Thérèse. L’équipe à fait un travail du tonnerre, la présence sur les réseaux sociaux et le site même était très bien orchestrés. Je suis convaincue que tous ceux qui y étaient comptent bien y retourner, puisqu’il était même difficile d’avoir accès aux différents spectacles si on y était pas d’avance, dû à l’engouement et la grande audience de ceux-ci. Plusieurs artistes généreux y étaient afin de livrer beaucoup d’amour et d’offrir à leur chaleureux public des prestations à la hauteur de leur attente. C’est sans surprise qu’après avoir assisté à cet événement, plusieurs fidèles naîtront, qui attendront avec impatience l’édition prochaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s