Zoo 2 – Artistes variés

Sorti le 15 décembre 2017

Le label montréalais Slam Disques s’amuse pour une deuxième fois avec une compilation de ses différents artistes qui font chacun un cover, et pas nécessairement dans un registre qui correspond naturellement au registre de l’originale. Ça donne un opus très ludique avec des belles surprises, surtout que plusieurs artistes ont traduit une chanson à origine en anglais.   

Premier dans la liste, Noé Talbot transforme Total Bummer de NOFX en Bummer total beaucoup plus acoustique, lente et mélodique. Les arrangements sont agréablement surprenants. La surprise se poursuit avec Crier tout bas de Cœur de Pirate. Interprétée par Les DeadZ, la chanson prend des airs plus punk rock, et ça marche franchement bien! Un classique instantané!

Après deux reprises fortes, les attentes sont élevées. Mais voilà que Rouge Pompier offre une relecture encore plus lourde de la déjà peu réjouissante Rape Me de Nirvana, simplement renommée Viole-moi. Après la belle Crier tout bas, le malaise est palpable! On change de mood avec O Linea qui reprend Dommage collatéral des Vulgaires Machins. On reconnaît un peu les similitudes, même si cette relecture prend une direction plus planante. Commentaire similaire pour la version par Athena de Dollorama de Fred Fortin, cette fois un peu plus agressive et pour Capitaine Révolte qui reprend en version punk Barcelone de Jean Leloup.

La prochaine vraie surprise de l’album est Go go guerriers puissants, version francisée du thème des Power Rangers imaginée par Ripé. Difficile de ne pas sourire en l’entendant! The Matchup propose aussi sa version abrégée du Achy Breaky Danse (la version popularisée par Stef Carse) avec en conclusion un énorme rot. S’ensuit la sympathique interprétation de Salut les amoureux de Joe Dassin par Frank Custeau, qui délaisse l’accent français pour l’occasion. On aurait toutefois aimé que Et moi je n’veux pas, à l’origine par Hugues Aufray, ait droit à autre chose qu’une reprise rappelant la Compagnie Créole par Colectivo.

Les Slam Chicks offrent une relecture punk de Deux par deux rassemblés de Pierre Lapointe, suivie de relectures plus ou moins convaincantes, les versions plus audacieuses étant en début de compilation. Zoo 2 termine tout de même avec la  mémorablement ridicule version slammée/criée/traduite sommairement de l’ensemble des paroles du Black Album de Metallica, par Feuyemobil: le pléonasme de Magog. Le titre de la piste? La saison 4 de Xena (Verdun): Metallikarl 2. Ça ne s’invente pas!

Mine de rien, cette compilation dure plus d’une heure pour 16 titres. Cela reste un exercice drôle, mais qui a moins convaincu en deuxième moitié que la première, soit à cause de la disposition des chansons ou simplement la fatigue de l’auditeur après avoir entendu une série de chansons aussi disparates. À consommer avec modération, à quelques exceptions près!

Vous pouvez l’entendre sur Bandcamp.

À écouter : Crier tout bas, Go go guerriers puissant, Salut les amoureux

7,1/10

Par Olivier Dénommée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s